samedi 4 juin 2016

Emile Zola : La bête humaine


La bête humaine d'Emile Zola est le dix-septième roman de la série des Rougon-Marcquart et étudie à travers le personnage de Jacques Lantier le milieu du chemin de fer et les lois de l'hérédité.

Jacques Lantier et Lison : film de Renoir

En effet, Jacques Lantier est le deuxième des trois enfants de Gervaise Macquart et d'Auguste Lantier  :  Claude, peintre  qui sera le héros de L'oeuvre, quatorzième volume de la série; et Etienne lantier, le jeune mineur de Germinal, en  treizième  position. Tous sont marqués par l'alcoolisme de leurs ancêtres et régissent à cette lourde hérédité de manière différente.
Jacques lui, est une bête humaine, un monstre que l'acte d'amour physique pousse au crime. Pour résister à son besoin de tuer,  il refuse de céder à son désir pour sa cousine Flore, sachant qu'elle serait en danger.  Il devient pourtant l'amant de Séverine Roubaud qui trompe son mari avec lui et se croit guéri parce qu'il n'éprouve pas de pulsions meurtrières à son égard. Mais l'avenir lui donnera tort.

Comme d'habitude avec Zola, le récit est extrêmement documenté et le lecteur apprend beaucoup dans ce livre sur le travail des employés du chemin de fer, en particulier des roulants; Jacques Lantier est  mécano à bord de sa locomotive, Lison, qu'il aime d'amour.

Lantier et Séverine film de Renoir
Le roman présente aussi une dimension de roman policier car un crime dont Lantier a été le témoin a eu lieu dans le train. C'est un véritable roman noir qui compte pas moins de deux meurtres, de deux suicides, des viols, des morts violentes et qui joue sur la fatalité liée à l'hérédité.
 Il prend aussi, comme dans beaucoup de roman de Zola, une dimension symbolique et fantastique. Ainsi le dénouement qui offre la vision de cette locomotive sans conducteur, qui s'emballe, transportant dans une course démente des soldats ("chair à canon") que l'on envoie se battre sur le Rhin. La guerre entre la France et la Prusse vient d'être déclarée.





Et oui, vous avez trouvé la réponse facile ce samedi grâce à ce bon vieux Zola : Aifelle, Dasola, Eeguab, Keisha, Miriam, Sybilline, Valentyne... 

merci à tous!

Le roman : La bête humaine de Zola 
Le film : La bête humaine Jean Renoir




12 commentaires:

  1. Cela fait plaisir de gagner de temps en temps!

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup le côté documentaire des Rougon-Macquart tout en n'ayant pas le courage de relire lq série.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai lu beaucoup mais pas encore tout, je crois. Alors, relire, non!

      Supprimer
  3. Voilà! Bon dimanche et à bientôt!

    RépondreSupprimer
  4. J'ai lu la série il y a longtemps (jusqu'à la Terre). Je me demande ce que j'en penserais aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime toujours même si parfois je suis consciente d'une certaine démesure!

      Supprimer
  5. Quel souffle épique dans ce roman ! J'adore Zola et celui-ci fait aprtie de mes préférés ! Le film est pas mal mais j'avais préféré de loin le roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas mon préféré. Germinal a toujours été en tête pour moi!

      Supprimer
  6. Cela fait partie de mes lacunes zoliennes ! Je connais l'histoire bien sûr mais je n'ai pas lu le livre, et pas vu le film non plus... Pourtant, j'ai lu une bonne partie de la saga des Rougon-Macquart.

    RépondreSupprimer
  7. Coucou Claudia,
    La prochaine fois j'vais prendre le temps de tenter ma chance :D
    Il y a une éternité que je n'ai pas lu ce livre...
    Bisous xx

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.