mardi 26 juillet 2016

Festival OFF d'Avignon 2016 : De quoi parlez-vous ? de Jean Tardieu au théâtre Essaïon



Après son succès  en 2014 et 2015 à Avignon puis à Paris au théâtre Le Lucernaire, la Cie C'est-pas-du-jeu présente à nouveau
"De quoi parlez-vous ?" :

5 pièces courtes comiques de Jean Tardieu.
5 pièces drôles, absurdes, surprenantes ou terrifiantes, alliant toujours dérision et poésie.
5 pièces et un même personnage principal, le langage.


Si vous aimez Jean Tardieu,  n’hésitez pas à aller voir en ces derniers jours du festival d’Avignon De quoi parlez-vous? par la Compagnie C'est pas du jeu au Théâtre EssaÏon. 
Le spectacle est composé de cinq pièces courtes qui prennent le langage comme thème central, quitte à jouer avec les mots, à les tordre, à les mettre en rivalité, tout en s'interrogeant sur leur sens. N'oublions pas que Jean Tardieu est proche d’Oulipo. Quant à son théâtre de l’absurde, on peut dire qu'il est réjouissant, ainsi la scène du juge est désopilante!

La mise en scène de Sophie Accard, entre cirque et magie, est pleine de facéties et nous entraîne tambour battant dans une réflexion savoureuse sur le langage :  que ce soit comme dans la première pièce lorsque les personnages poursuivent un dialogue sans jamais achever leur phrase; ou comme dans la dernière quand les mots sont remplacés par d’autres et que nous continuons pourtant à comprendre ce qui se passe devant nous. Belle interrogation sur la fonction des mots menée par des comédiens burlesques et inspirés, au rythme d’une musique enlevée et dans des décors aux couleurs vives. L’humour de Jean Tardieu est au rendez-vous! Et j’admire les trésors d’imagination de la mise en scène qui ne laisse place à aucun temps mort. Oui, je me suis bien amusée!

 Compagnie C'est pas du jeu
Interprète(s) : Sophie Accard, Cécile Lamy, Tchavdar Pentchev, Léonard Prain
    •    Metteur en scène : Sophie Accard
    •    Musiques : Vincent Accard
    •    Lumières : Simon Cornevin
    •    Costumes : Atossa

2 commentaires:

  1. Tu en as de la chance à Avignon, des pièces drôles cela change de la réalité pas drôle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une chance, en effet, de pouvoir oublier la terrible actualité!

      Supprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.