jeudi 4 août 2016

Festival d'Avignon OFF 2016 : Mangeront-ils ? de Victor Hugo



Mangeront-ils? est une pièce en deux actes et en alexandrins de Victor Hugo. Je ne l’ai jamais lue, jamais vu jouer avant ce jour. Et j’avoue que la représentation m’a surprise et un peu déconcertée car je n’ai pas trop su qu'en penser. J’ai surtout cherché à savoir ce que Victor Hugo voulait dire.
Voilà le sujet de la pièce présentée par la Compagnie des Barriques :

"Dans une forêt profonde, deux amants pourchassés par un roi jaloux ont trouvé asile dans un cloître où poussent des plantes vénéneuses. Non loin d'eux vivent deux proscrits: la sorcière Zineb, qui ne demande qu'à mourir en paix loin des hommes, et le voleur Aïrolo. Ce dernier, vagabond épris de liberté, touché par la pureté de l'amour des deux fugitifs, vient à leur secours, car depuis trois jours les tourtereaux rebelles ne mangent ni ne boivent.
Ils s’aiment, mais ils ont faim : mangeront-ils?
Une sorcière âgée de cent ans, un talisman qui protège de la mort, une forêt empoisonnée, tous les ingrédients sont réunis pour nous transporter dans une fable onirique servie par la puissance de l'écriture de Victor Hugo."
Dans ce spectacle, les amoureux sont  représentés par deux marionnettes, jolies, mais qui ont un rôle très réduit. Aux déclarations d’amour de l’un, répond le « j’ai faim » de l’autre. C’est alors que le voleur de grand chemin Aïrolo décide de les aider car lorsque la faim est là, dit-il, l’amour ne peut résister. On est donc loin du Victor Hugo romantique et plus proche, semble-t-il, du Victor Hugo politique qui dénonce la tyrannie des grands (ici un roi obèse) et est plein de compassion pour le peuple qui souffre et qui a faim. D’où le titre...
La pièce tend aussi vers le fantastique avec cette sorcière qui vient en aide au brigand même si l’on se dit qu’en fait son pouvoir divinatoire semble dû à une mystification qui fait sourire.
Quant au voleur, il est la figure récurrente chez le dramaturge de l’homme proscrit, du bandit comme Hernani, en marge de la société, entièrement libre, et qui pourtant peut avoir grand coeur et aider les plus faibles.
Voilà pour les thèmes que j’ai relevés.
J’avoue que je n’ai pas été convaincue par le jeu des comédiennes qui interprètent le roi et la sorcière et le conseiller. Au niveau de la mise en scène, le théâtre des marionnettes comme mise en abyme est intéressant ainsi que le costume de la sorcière qui semble être une émanation de la nature, feuilles, branchages, mousse.
Ce spectacle m'a donc donné envie de lire cette pièce  pour en avoir une idée plus précise.

Aussi je vous donne rendez-vous pour la Lecture commune  de Mangeront-ils ? que nous ferons avec Margotte, Miriam, Nathalie, et moi-même pour le 20 Septembre. Pour nous nous rejoindre, inscrivez-vous dans les commentaires.

Je rappelle les LC suivantes : Victor Hugo

 Pour le 20 Septembre : MANGERONT-ILS? Livre de poche 
 Miriam, Nathalie, Margotte, Claudialucia

Pour le 20 Octobre lettres de Juliette Drouet ou biographie  Une bio de Henri Troyat :  Juliette Drouet  OU Juliette Drouet : Mon grand petit homme, mille et une lettres d'amour (Gallimard) OU  tout autre livre de correspondance entre Drouet-Hugo
Miriam, Margotte(?), Claudialucia

Pour le  20 Novembre :  BIOGRAPHIE DE VICTOR HUGO  : Un été avec Hugo de Laura El Makki (Equateurs/ Parallèles) OU Victor Hugo de Sandrine Filipetti (livre de poche) Ou Olympio ou la vie de Victor Hugo de Maurois. Bref! une biographie de Hugo au choix.
Miriam, Nathalie, Claudialucia, Eimelle (?)




Compagnie des Barriques

    •    Interprète(s) : Claire Chauchat, Lucie Jousse, Victorien Robert
    •    Interprète en alternance : Pauline Aubry, Natacha Milosevic, Romain Villiers Moriamé
    •    Metteur en scène : Eva Dumont
    •    Créateur Lumière : Jean-Yves Perruchon
    •    Costumes : Christine Vilers

6 commentaires:

  1. Je ne suis pas dans le sujet du jour, mais je te joins le lien de l'émission le Masque et la Plume que j'ai écoutée, sur le festival : https://www.franceinter.fr/emissions/le-masque-et-la-plume/le-masque-et-la-plume-17-juillet-2016

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de le lire, j'ai bien aimé le texte, très sympathique, fantaisiste avec de bonnes réparties (mais par écrit, certains monologues sont peut-être un peu longs). RDV en septembre pour le billet.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.