mercredi 22 février 2017

Venise au temps du carnaval (3) : Grand Canal, musée de l'Académie

Giovanni Bellini : sainte Catherine , Marie, Sainte Marie Madeleine musée de l'Académie

La troisième journée à Venise  a commencé comme tous les jours, par un voyage sur le Grand Canal. Le matin, les palais sont noyés dans le brouillard et la circulation est intense sur l'eau entre les Vaporetti bondés qui amènent les Vénitiens au travail, les bateaux qui livrent des marchandises, ceux qui ramassent les poubelles ou soulevent des bennes avec de petites grues. La gondole traghetto permet aux gens pressés de traverser le canal, toute une activité quotidienne, laborieuse, remuante ... Venise rendue aux vénitiens. Nous visitons le musée de l'Académie.  L'après midi, la Venise des touristes et surtout des Français ! On  dirait que la France entière s'est déversée sur Venise ! et dans les vitrines et les échoppes des masques et de costumes à louer ou à acheter nous rappelant que c'est toujours Carnaval qui règne dans la ville. Demain, nous irons voir le concours du plus beau masque sur la place Saint Marc, en espérant  ne pas avoir la même déconvenue que Dimanche (voir Venise 1)

Le masque de la journée

Sous le masque Léonie
Mardi 21 février 2017

Quelques images du Canale Grande

Le grand Canal, le matin dans le brouillard qui va se lever peu à peu













La galerie de l'Académie : quelques images


Giorgione : La vieille

Giambattista da Coneglanio : Pieta (détail)

Le Titien : la présentation de la vierge au temple

Véronèse : la cène

Jacopo Robusti detto  Tintoretto : déposizione (détail)

Bernardo di Strozzi : convito in casa di Simeone (détail)

Le Titien : Tobie et l'ange

Et toujours des masques

 





















6 commentaires:

  1. Venise dans le brouillard, c'est toujours beau ! Léonie va avoir une collection impressionnante :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une belle collection, en effet, qu'elle va installer dans sa chambre.

      Supprimer
  2. Quelle débauche de masques! Venise sous le brouillard : occasion d'aller voir des tableaux plus colorés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certains masques sont de véritables oeuvres d'art.. Le brouillard atténue les couleurs mais il y a une certaine beauté dans ces teintes estompées.

      Supprimer
  3. De Venise, il nous reste au mur la photo prise d'un très beau masque dans une vitrine. Parfois je me demande pourquoi nous ne sommes pas entrés pour en demander le prix - certains sont fascinants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a tous les prix dans les masques et toutes les matières. Je me suis abstenue de demander le prix de masques uniques, somptueux... Ce sont des oeuvres d'art. je sais qu'ils ne sont pas à ma portée.

      Pour Léonie, il y avait des masques à tous les prix, de 5 à 12 euros quand ils sont en plastique ou en polyester, (presque tous les masques de Léonie) selon qu'ils ont des plumes ou non. Souvent, ils ne sont pas faits en Italie et sont de qualité médiocre mais restent jolis.
      A partir de 20 euros pour les masques d'enfants (le masque de chat de Léonie ou son dernier masque rouge et or)) quand ils sont en papier mâché (avec des prix qui montent très vite (60, 80, 100 etc... selon la taille, la beauté, le caractère unique du masque). Ils sont alors créés à la main par des artisans vénitiens et sont extrêmement peaufinés, travaillés. Et puis il y a les masques en cuir à partir de 30 euros toujours pour les enfants mais très vite très cher.

      Supprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.