samedi 25 février 2017

Venise au temps du carnaval (5) : La fondation Guggenheim, La place San Marco et le carnaval

Fondation Guggenheim : exposition Tancredi Parmeggiani

Le masque de la journée

sous le masque : Léonie

Mercredi 22 Février

La fondation Guggenheim

Fondation Guggenheim

 
Sur le Grand Canal, le palais de Peggy Guggenheim

Le matin, visite de la fondation Guggenheim qui est installée sur le bord du Grand Canal, dans le palais Venier dei Leoni resté inachevé. C'est là qu'a vécu Peggy Guggenheim, collectionneuse et mécène, pendant les trente dernière années de sa vie et qu'elle est enterrée. Elle a fait don de sa demeure et de sa collection d'art moderne à Venise dans les années 1970.
 
Jardin de la fondation Guggenheim
La collection est très belle et j'aime beaucoup la voir et la revoir chaque fois que je vais à Venise.


Pollock : la forêt enchantée

Roberto Matta (détail)

Miro : Intétieur hollandais II

Picasso : La baignade

Giaccometti : Piazza

Peggeen Vail Guggenheim
Pegeen Vail est la fille de Peggy Guggenheim. C'est un peintre naïf de talent. Elle est morte à 41 ans au moment où elle commençait à atteindre une certaine notoriété.
Raymond Queneau écrit à propos d'elle : 
« Le monde que nous propose Pegeen s’affirme un peu plus réel que le vrai puisqu’il semble plus voisin du Paradis Terrestre. Aucune culpabilité ne vient ternir ses couleurs, accabler son dessin. »

Palazzo Venier di Leoni
Quant à l'exposition temporaire annuelle, elle rend hommage cette année à un peintre italien Tancredi Parmeggiani , que j'ai découvert avec beaucoup de plaisir.  Un coup de foudre dont je vous parlerai plus longuement plus tard.

 
Tancredi Parmeggiani

La place San Marco : La basilique, le palais des Doges et le carnaval

Place San Marco et basilique


Façade basilique San Marco (détail)



Façade Basilique San Marco (détail)

L'après midi la promenade s'est poursuivie à San Marco avec la visite de la basilique et du Palais des Doges où avait lieu une exposition de Jérome Bosch mais assez pauvre (peu d'oeuvres ! ). Et puis, bien sûr, le passage obligé dans les prisons pour ma petite fille et la traversée intérieure du pont des Soupirs ! Le grand frisson pour Léonie sauf qu'il n'y a pas de rats ! Trop propre! Ce n'est pas aussi terrible que ce que nous lui avions expliqué.
Vue du pont des Soupirs

Les prisons

Les prisons
 Quant au concours de masques qui se déroulait sur la place, il était insupportable car animé par des présentateurs à la voix criarde, qui débitaient des banalités sur un ton faussement enjoué, ambiance bruyante de kermesse ou pire, animation de grand magasin la veille de Noël ! (dixit Wens ).

La "gentille" animatrice : un écran géant est censé permettre à tous de voir

La lauréate du plus beau masque

Heureusement, de nouveaux personnages se promenaient sur la place étalant l'ingéniosité et la munificence de leurs costumes. Je promets un beau défilé de costumes dans mon blog pour les passionné(e)s et la suite de mes aventures vénitiennes quand je serai de retour chez moi. Pour ce soir, je m'arrête. Il faut bien aller dormir. Je quitte Venise demain après midi après une semaine bien remplie !


 Primevera

Primevera, une de mes préférées !

Et le détail d'un costume que je vous révèlerai bientôt...


10 commentaires:

  1. C'est somptueux tous ces costumes, ne serait-ce que pour les croiser, le voyage vaut le coup .. dommage pour l'ambiance hypermarché ! (il a dû souffrir Wens). Et c'est compensé par l'art aussi, il y a tellement de choix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a souffert, Wens! Oui, c'est dommage cette ambiance ! Surtout que c'est tout ce que je fuis par exemple à la télévision. Mais bien sûr, il y a les costumes que je n'ai pas pu voir pendant le défilé mais un peu partout sur la place,le quai des Schiavoni et partout dans la ville.

      Supprimer
  2. J'ai toujours vu voir Venise en période de Carnaval, mais plus les années avancent, plus je crains le côté trop attrape-touriste de la manifestation.... et les animatrices à la voix criardes ;-) Tes photos resent magnifiques!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Si tu crains le côté attrape-touristes, je ne peux que te le confirmer, il existe ! Pourtant je ne regrette pas d'avoir vu le carnaval au moins un fois car il y a la beauté des costumes. Mais pour découvrir Venise, la vile elle-même, mieux vaut y aller en une autre saison, ni pour le carnaval, ni en été. Je me souviens d'une visite en Décembre dans la brume tout à fait délicieuse. Mais il faut le savoir, il y a toujours du monde! Dans "Seule à Venise" Claudie Gallay parle d'une Venise déserte. Je n'ai jamais vu ça ! Sauf dans les quartiers peu touristiques.

      Supprimer
  3. Ah, je suis curieuse de ce que tu vas nous montrer de Tancredi Parmeggiani !
    Autant de monde dans les musées qu'à l'extérieur à cette saison ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut que je prenne le temps de faire ce billet; Tu le connais?

      Supprimer
  4. Un bien beau billet belles découvertes à la fondation Guggenheim le ne connais pas Parmeggiani cela a l air res bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un très beau musée ! Parmeggiani est un peintre qui est mort jeune, il hésite entre plusieurs styles que j'ai beaucoup aimés.

      Supprimer
  5. Une belle brassée de souvenirs ! Et quel bonheur de pouvoir partager ça en famille !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, le partage accroît encore le bonheur !

      Supprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.