lundi 10 juillet 2017

Festival OFF d'Avignon : Ada/Ava de Manual Cinema au Chêne Noir



Entre cinéma muet et théâtre, entre manipulation de marionnettes d’ombres et projection des ombres des comédiennes sur un double écran, l’histoire des soeurs Ada et Ava se crée devant nous.
A la mort d’Ava, Ada ne peut supporter le départ de sa soeur jumelle. Des flash-back rappellent des épisodes de leur enfance dans leur maison au bord de la mer, une complicité qui n’est pas exempte de disputes et de rivalité, Ada ayant un caractère un peu dominateur. Mais c'est un amour sans faille que l’on voit défiler devant nous jusqu’à la vieillesse et la solitude. Face au chagrin du deuil, Ada lutte d’abord en cherchant à effacer les souvenirs mais cela ne suffit pas ! Alors elle part à la recherche de sa soeur pour la ramener du domaine des Morts. Elle apprendra comme Orphée que l’on ne peut impunément s'en échapper. L’horloge qui rythme le récit est implacable, elle ne s’arrête jamais et la Mort ne relâche jamais ses proies.


Si techniquement le spectacle est complexe et utilise des supports divers qui exigent beaucoup de précision, de rigueur et de virtuosité de la part des artistes, le spectateur lui, se laisse prendre par la nostalgie du récit, la tendresse et la tristesse qui émanent de ces deux personnages en fin de vie.  Tout baigne dans la brume des souvenirs. L’univers des soeurs avec ses cadres accrochés au mur est feutré, comme arrêté. Le visuel est très beau, poétique, souligné magnifiquement sur scène par la voix des instruments et celle, très pure, de la chanteuse. La scène du miroir, en particulier, est d'une grande beauté et les comédiennes qui l'interprètent sont émouvantes. Le Film-Théâtre est muet mais le travail sonore a une grande importance : le bruitage, les sons, la musique, participent à créer une ambiance, font partie intégrante du récit et sont des éléments essentiels de la création. Le langage devient universel et les mots ne sont pas nécessaires pour comprendre et se sentir concernés.
Un beau spectacle un peu à part, sans comparaison avec la vidéo dont on se sert de nos jours au théâtre. Etonnant par sa nouveauté, il mêle des techniques anciennes et contemporaines. Une création vivante, pleine d’émotion qui laisse le spectateur un peu étourdi, le coeur serré par le passage de la vie.

La compagnie Manual Cinema vient de Chicago. C’est la première fois qu’elle se produit en France et c’est une réussite.



 Ada/Ava, l'histoire onirique, fantastique et bouleversante de deux sœurs jumelles, qui ont tout construit ensemble, et que la vie sépare...
Chêne Noir 

du 7 au 30 juillet - relâche les 10, 17, 24 juillet 
à 10h30
 

Interprète(s) : Lizi Breit ou Kara Davidson, Sam Deutsch, Drew Dir, Sarah Fornace, Julia Miller, Hoopfer Maren, Ben Kauffman, Kyle Vegter
Metteur en scène : Drew Dir
Compagnie Manual Cinema / Vertical 
Coréalisation : Théâtre du Chêne Noir
Auteur : Manual Cinema


5 commentaires:

  1. Tu donnes envie ! Est-ce qu il y a des tournées programmées?

    RépondreSupprimer
  2. Ca a l'air vraiment original. J'aime vraiment l'idée, même si j'ai déjà vu des pièces qui mêlaient musique, films et théâtre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, ce n'est pas un film, ni une vidéo, ce sont des rétroprojecteurs qui projettent des ombres; cela se rapproche du théâtre d'ombres mais il y a de vrais comédiens qui jouent aussi. Très difficile à expliquer.

      Supprimer
  3. Spectacle d'émotions. Comme Miriam: tu donnes envie.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.