dimanche 22 novembre 2020

Christophe Lambert : L'agence Pendergast : Le prince des ténèbres tome 1

 

J'ai eu ma petite-fille à la maison pendant une semaine, son papa étant malade. C'est moi qui lui ai fait classe pendant son absence forcée à l'école. Son institutrice lui a donné ce livre : L'agence Pendergast de Christophe Lambert. C'est le premier d'une série qui compte pour l'instant 5 tomes. Il fait partie de la sélection des incorruptibles qui propose à des classes des lectures appropriées à leur âge avant de voter pour leur livre préféré. (Voir ici)

 Fiche de lecture d' Appoline, le pseudonyme  choisi par ma petite fille (10 ans).

 Titre  : L'agence Pendergast : Le prince des ténèbres tome 1

Nom de l'auteur : Christophe Lambert

Nom de l'illustrateur : Florent Sacré

 160 pages

 Editions Didier-jeunesse

Sean, orphelin, est devenu pickpocket car il a été élevé par un bandit nommé Bill le Boucher. Un jour, il vole la montre d'Archibald Pendergast et celui-ci le poursuit, le retrouve, lui propose un marché : de travailler pour lui à l'agence Pendergast, chasseuse de monstres paranormaux.

Les amis de Sean sont Célia, monsieur Pendergast et le savant Gégé. Ses ennemis sont Joé l'indien, Bill le Boucher, le comte Vlad, c'est à dire Dracula, et, bien sûr, tous les autres êtres paranormaux. 

J'aime ce roman parce qu'il est fantastique et qu'il y a du suspense. En même temps,  il y a des moments amusants. Le personnage de Sean m'a plu parce qu'il est gentil, attentionné et courageux.

J'ai trouvé que l'histoire était courte et facile à lire. Elle est intéressante et je recommande ce livre à la lecture.

La statue de la Liberté et Ellis Island

L'avis de la grand-mère

L'agence Pendergast, c'est un peu l'histoire du roman de Charles Dickens, Olivier Twist, mais transposée aux Etats-Unis, à New York, et adaptée au fantastique.

Nous sommes en 1893, et Sean Donovan dont les parents ont été tués par des indiens, a été recueilli par un truand, Bill le Boucher, qui lui apprend le métier de pickpocket. Mais le petit garçon a le coeur trop sensible, voler les personnages âgées ou les pauvres qui ont déjà du mal à survivre, très peu pour lui !  C'est pourquoi il ne peut payer à Bill le tribut mensuel que celui-ci lui demande, ce qui met l'enfant en danger. D'autre part, Archibald Pendergast à qui il a volé sa montre lui laisse le choix entre rejoindre son agence ou aller en prison. 

Le petit voleur n'a pas trop le choix et entre dans l'agence Pendergast qui est située au pied de la statue de la Liberté et qui surveille l'arrivée des migrants sur Ellis Island. Car parmi le flot de personnes qui débarquent dans le port de New York, se cachent des êtres peu recommandables, paranormaux, vampires, loups garous, sorciers,  qui cherchent à infiltrer le pays. C'est le début de l'aventure pour Sean qui va être confronté au comte Vlad, c'est à dire à Dracula lui-même !

Ce roman pour la jeunesse qui est proposé par les incorruptibles aux élèves de CM2 /6ième est bien écrit et d'un niveau de lecture facile. Je pense qu'il pourrait être lu aussi par des enfants plus jeunes, bons lecteurs. Le personnage du petit garçon est attachant  mais  les autres sont pour l'instant peu développés, aussi bien celui de Célia, la métisse, et de Joé, l'indien. Pour l'instant Joé l'indien et Sean sont ennemis car le jeune héros n'aime pas les indiens. Il ne faut pas oublier comment ses parents sont morts. A la fin, du roman on pressent qu'ils vont devenir des amis, ce qui se précisera, je pense, dans les tomes suivants.

J'ai bien aimé la référence historique à Ellis Island même si ma petite fille y est restée insensible malgré mes explications ! Quant au combat de Sean et de Vlad sur la tête de la statue de la Liberté, il m'a rappelé le film d'Alfred Hitchcock, Cinquième colonne, dans lequel l'espion est poursuivi jusqu'en haut de la statue où il trouve la mort.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.