mardi 5 octobre 2021

Madeline Miller : Circé

 

Madeline Miller nous donne avec Circé un récit mythologique passionnant sur la magicienne Circé, fille du tout puissant dieu Hélios et de la nymphe Persé ou Perséis, cette dernière elle-même fille d’Océan et de Thétys. Circé est un personnage proche de nous. En effet, une relecture contemporaine nous la montre humaine malgré sa divinité.
Différente de ses frères et soeur, elle est une déesse mineure, considérée comme inférieure dans la hiérarchie des Dieux dont elle dénonce la cruauté, l’abus de pouvoir et la mesquinerie. Mais elle prend conscience de ses dons de magie qui fait d’elle une puissante sorcière. Ce pouvoir qui dérange Zeus, ainsi que son intérêt pour les humains - c’est la seule qui vient au secours de Prométhée - et son amour pour un mortel, lui valent son exil solitaire sur une île. Mais les hommes qu’elle idéalise révèleront leurs bas instincts et elle les transforme en porcs jusqu’au moment où elle rencontre des humains dignes d’être aimés.
Cette dualité de sentiments, entre rejet des Dieux et amour des humains, fait de Circé un personnage à part qui va être obligée de faire un choix quitte à refuser son immortalité.  

Circé
 
A travers la vie de Circé nous revisitons les grands récits et personnages mythologiques antiques, Dieux ou Hommes, Hélios, Zeus, Hermès, Athéna, Ulysse, bien sûr, et son séjour dans l’île de la magicienne, sa visite aux Enfers, son fils Télémaque… Pasiphaé, la perverse soeur de Circé et son époux Minos, la naissance du Minotaure, Dédale et Icare, Scylla, le monstre avaleur de navires et tant d’autres…

Scylla

Scylla nymphe transformée en monstre par Circé

 Un livre très addictif, agréable à lire ! Il remet à jour nos connaissances de la mythologie grecque tout en nous intéressant à ce personnage complexe, attachant, Circé, à la fois déesse et femme, redoutable et vulnérable, amoureuse, mère, libre, indépendante et courageuse… Circé qui nous interpelle par ses questions sur l’éphémérité de la condition humaine face à l’immortalité, cette dernière n’étant pas obligatoirement synonyme de bonheur.


14 commentaires:

  1. une auteure passionnante j'avais énormément aimé son premier roman Le chant d'Achille, j'ai aimé celui là aussi peut être un brin moins mais ça reste un excellent roman avec un personnage attachant

    RépondreSupprimer
  2. j'ai lu il y a peu une BD sur Circé, j'aime voir que ces mythes inspirent toujours!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, l'interprétation des mythes est très variée et souvent passionnante.

      Supprimer
  3. et un petit clin d'oeil ici :)! https://toursetculture.com/2021/09/29/expositions-zgorecki-regards-de-loire-aurelia-frey-tours/

    RépondreSupprimer
  4. Je retournerai un jour vers cette mythologie, vers l'Odyssée... Vaste univers !

    RépondreSupprimer
  5. https://www.instagram.com/p/CUQbF2EqCev/
    Lien vers mon post IG sur le sommet des dieux.
    Tu peux me dire de qui est la couverture svp ? Je connais peu de choses sur la mythologie mais tu m'as donné envie de le lire :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais venir voir ton billet.
      La couverture est de Pauline Ricco.

      Supprimer
  6. J adore la mythologie. Tu me tentes vraiment

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laisse toi tenter ! C'est le genre de roman qui est fait pour toi !

      Supprimer
  7. Je vois cette autrice partout, je pense que je vais finir par craquer.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.