lundi 13 juin 2011

Piazza San Marco : En observant Venise de Mary Mac Carthy


florian-piaaza-san-marco.1294166227.jpg

Le Florian sur la place Saint Marc

Parmi tous les charmes de Venise, il en est un particulièrement efficace :  ce pouvoir qu'elle a d'éveiller le philistin qui sommeille en tout sceptique. Les individus de ce genre- les êtres secs, prosateurs à l'intelligence supérieure- refusent de ressentir ce qu'ils seraient censés ressentir face à ces merveilles écrit Mary Mac Carthy dans En Observant Venise.

Il y a pourtant des lieux que l'on peut qualifier de magique. C'est un poncif d'affirmer que la Piazza San Marco à Venise en fait partie même si, pourtant, certaines épithètes péjoratives fusent : trop riche, trop brillante, trop galvaudée trop peuplée, trop, trop... bref trop vulgaire ! Alors soyons vulgaire au sens étymologique du terme de vulgaris, vulgus :  la foule! Admirons ce qu'admire le plus grand nombre, ne passons pas à côté de la beauté sous prétexte qu'elle est trop évidente et que tout le monde peut en avoir conscience!

Et il est inutile de prétendre que la Venise touristique n'est pas la véritable Venise, ce qui demeure possible pour d'autres villes -Rome, Florence ou Naples. La Venise des touristes est Venise : les gondoliers, les couchers de soleil, la lumièrea changeante, le Florian, le Quadri, Torcello, le Harry's Bar, Murano, Burano, les pigeons, les ouvrages de perles, le vaporetto. Venise est un accordéon de cartes postales d'elle-même ajoute Mary Mc Carthy.
Cartes postales? Soit!  je suis retournée bien des fois à Venise sans jamais me lasser découvrant chaque fois d'autres facettes de sa beauté et ses secrets. Et j'ai, quant à moi,  des souvenirs inoubliables liés à la Piazza San Marco, ce lieu unique par sa richesse et la magnificence de son passé.

4 commentaires:

  1. Quand il y a beaucoup de commentaires pour ce billet qui provient de mon ancien blog, je les republie ici :


    1.

    Sublime billet!
    je ne verrai plus la place san Marco de la même façon…l’image de cette petite fille m’enchante et m’émeut.Merci pour ce sublime billet!
    Rédigé par : Mirontaine | le 05 janvier 2011 à 11:31 | Répondre | | Modifier
    2.

    Tu nous fais rêver ! J’aurais aimé la voir la petite fille sur la place, de tels moments sont tellement magiques.
    Rédigé par : Aifelle | le 05 janvier 2011 à 12:26 | Répondre | Alerter | Modifier
    3.

    Quelle jolie image!
    Continue à nous raconter Venise : on ne se lasse pas. On en redemande!
    Rédigé par : miriampanigel | le 05 janvier 2011 à 12:31 | Répondre | | Modifier
    4.

    Superbe billet et magnifiques photos, je suis jalouse !!!
    je vois que nous avons beaucoup de lectures communes sur Venise, Mme Mac Carthy est un bon guide et j’ai bien aimé Tiziano lu grâce à toi
    Rédigé par : Dominique | le 05 janvier 2011 à 16:27 | Répondre | Alerter | Modifier
    5.

    C’est superbe, cette petit fille qui danse sous la pluie! Moment magique…
    Rédigé par : Gwenaelle | le 05 janvier 2011 à 17:24 | Répondre | Alerter | Modifier
    6.

    Très joli billet ;-)
    Rédigé par : Malice | le 05 janvier 2011 à 18:01 | Répondre | Alerter | Modifier
    7.

    Merci Mirontaine. Ton commentaire m’a guidée vers ton blog. Ravie d’avoir fait sa (ta) connaissance!
    Rédigé par : claudialucia | le 05 janvier 2011 à 20:33 | Répondre | Alerter | Modifier
    8.

    @ Aifelle : Oui ces moments sont très beaux et toujours renouvelés! C’est pourquoi je plains les « intelligences supérieures au coeur sec » dont parle Mary MC Carthy qui se privent d’un tel bonheur! Peut-être ne savent-ils pas regarder!
    Rédigé par : claudialucia | le 05 janvier 2011 à 20:35 | Répondre | | Modifier
    9.

    @ miriam : merci! Crois bien que je vais profiter de ton encouragement! Parler de Venise est un tel plaisir! ET de plus cela prolonge le voyage!
    Rédigé par : claudialucia | le 05 janvier 2011 à 20:37 | Répondre | | Modifier
    10.

    @ Dominique jalouse! Il te faut donc aller à venise pour ne plus l’être; c’est ce que je te souhaite pour l’année 2011. Je suis heureuse que tu aies aimé le Tiziano.
    Rédigé par : claudialucia | le 05 janvier 2011 à 20:39 | Répondre | | Modifier
    11.

    @ Gwen : une inspiration pour l’atelier d’écriture?
    Rédigé par : claudialucia | le 05 janvier 2011 à 20:40 | Répondre | | Modifier
    12.

    @ Malice : tout simplement merci!
    Rédigé par : claudialucia | le 05 janvier 2011 à 20:46 | Répondre | | Modifier
    13.

    RépondreSupprimer
  2. Re-publication des commentaires :

    Venise m’a toujours attirée et j’espère bien pouvoir y aller un jour ou l’autre. Cette ville, je l’ai toujours imaginée semblable aux labyrinthes des cathédrales et possédant le même pouvoir initiatique.

    J’imagine bien aussi la petite fille tournoyant sous l’averse.
    Une belle image. Qui en entraîne une autre, plus endiablée, mais non moins poétique. Celle de Gene Kelly dansant sous la pluie.

    Des images et des mots qui font rêver. Merci CaudiaLucia
    Rédigé par : Tilia | le 05 janvier 2011 à 21:07 | Répondre | | Modifier
    14.

    Quel billet ! Tu me donnes envie d’aller tout de suite à Venise !
    Rédigé par : Hathaway | le 06 janvier 2011 à 07:08 | Répondre | | Modifier
    15.

    @ Tilia : Je te souhaite donc d’aller à Venise le plus vite possible et de te laisser prendre par cette beauté.
    Rédigé par : claudialucia | le 06 janvier 2011 à 10:16 | Répondre | | Modifier
    16.

    @ Hathaway : Aller à Venise, voir la beauté évidente mais aussi accepter de se perdre dans le dédale de ruelles, de découvrir des endroits plus secrets où la beauté saute moins aux yeux mais est accrochée à un détail, une couleur…
    Rédigé par : claudialucia | le 06 janvier 2011 à 10:19 | Répondre | | Modifier
    17.

    Mais oui, on la voit cette petite fille qui danse…On entend même la musique…
    Rédigé par : Chantal Serriere | le 06 janvier 2011 à 10:24 | Répondre | | Modifier
    18.

    Chacun de mes voyages à VENISE est pour moi le même choc, la même évidence, j’ai l’impression de revenir chez moi…
    Rédigé par : LE CHEMIN DU BONHEUR | le 08 janvier 2011 à 16:29 | Répondre | Alerter | Modifier
    19.

    @ chantal : un souvenir que l’on ne peut oublier!
    Rédigé par : claudialucia | le 08 janvier 2011 à 21:39 | Répondre | Alerter | Modifier
    20.

    @ le chemin du bonheur : Impression identique, une beauté et un bonheur inépuisables.
    Rédigé par : claudialucia | le 08 janvier 2011 à 21:40 | Répondre | Alerter | Modifier

    RépondreSupprimer
  3. Ce soir, un peu nostalgique de reprendre le travail demain, je suis venue lire ta magnifique évocation de Venise, ça me fait penser au roman de Claudie Gallay "Seule Venise". Je ne connais pas cette ville et j'ai follement envie d'y aller mais avec ma fille....

    RépondreSupprimer
  4. @ Nina : j'y ai aussi de très beaux souvenirs et cela ne fait que augmenter mon amour pour cette ville.
    Alors toi aussi tu as le spleen du dimanche soir! Je suis à la retraite mais c'est quelque chose que j'ai bien connu!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.