mardi 20 septembre 2011

La journée du patrimoine 2011 à Avignon (2) : La fondation Lambert, Le temps retrouvé

L'exposition Twombly à la Fondation Lambert jusqu'au 2 Octobre
Le temps retrouvé, à la Fondation Lambert, est une exposition de 60 photographies, jamais présentées en France, du peintre et  photographe américain Cy Twombly dont le premières ont été réalisées en 1951 et les dernières en 2011. Elles sont associées aux images de nombreux artistes choisis par Twombly.  

Cy Twombly devait être présent en Septembre à la fondation Lambert mais il est mort le 5 Juillet  2011, l'exposition devenant alors son dernier regard. Sept salles lui sont consacrées, chacune selon les voeux de Twombly "devant être davantage thématique d'historique, enjambant les décennies". Parmi les images que je préfère, celles des natures mortes, grappes de raisin, cerneaux de noix, pétales  flétris en couleurs ou en noir et blanc rappelant les peintures de Murillo ou de Chardin (Salle 3) ou (salle 4) les fleurs de pivoine, les oeillets, les citrons aux couleurs éclatantes.  Les objets regardés pris en gros plans  ou avec un flou, donnent l'impression de la matière, deviennent étranges, autres que ce qu'il sont dans la vie quotidienne. Ou encore (salle7) ces clichés de la mer toujours renouvelée, plus proches du dessin que de la photographie où la lumière semble en suspension comme des petites bulles.


Cy Twombly 




 Cy Twombly

C'est l'artiste lui-même qui, à la demande de Yves Lambert, a conçu cette exposition en invitant les  artistes qu'il admire :  photographies du XIX ème siècle  de Constantin Brancusi, Emile Bernard, Edgar Degas, Pierre Bonnard . .. On y retrouve aussi les oeuvres d'Edward Muybridge, de Sol Le Witt, Cindy Sherman, Hiroshi Sugimoto, Louise Lawler, Sally Mann, David Claerbout, Jacques-Henri Lartigue…

Parmi mes préférées, les photographies de Sally Mann, artiste américaine qui photographie sa propriété entourée de bois. L'image promet plus que ce qu'elle montre, un beau paysage mais qui a quelque chose de vaguement inquiétant, mystérieux, corps allongés sur le sol se fondant dans la Nature..


 Sally Mann

 Hiroshi Sugimoto est le photographe le plus reconnu de sa génération  dans l'art contemporain. Il expose trois grandes photographies qui représente la mer  barrée par la ligne d'horizon. D'une image à l'autre, dans un sens ou dans l'autre, l'image passe du net au flou ou l'inverse comme si elle avait le pouvoir de disparaître ou de réapparaître. Le temps d'exposition est si lent que nous passons dans une autre dimension, au-delà du réel. Comme dans les oeuvres de Rodko mais avec des dégradés de noirs et de gris, la photographie de Hiroshi Sogimoto semble émettre des vibrations comme si une énergie émanait d'elle.

 Hiroshi Sugimoto

Le dessin de Sol Le Witt et les photos de Louise Lawler



 Sol Le Witt, salle vue de l'extérieur

La collection de Yves Lambert est installée à Avignon dans un des plus élégants hôtels de la ville, l'hôtel du marquis de Caumont réalisé d'après les plans de l'architecte Jean-Baptiste Franque, achevé en 1733. La collection est constituée d'oeuvres de Robert Ryman, Brice Marden, Carl Andre, Gordon Matta-Clark, Anselm Kiefer, Christian Boltanski, Andres Serrano, Douglas Gordon, Cy Twombly ou Nan Goldin. Chaque année a lieu une exposition temporaire.










12 commentaires:

  1. la pivoine est merveilleuse mais je n'ai pas reconnu le rouge????

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour la visite, cela donne envie d'aller voir. :-)

    RépondreSupprimer
  3. Elle a l'air magnifique cette exposition, j'en avais entendu parler dans la presse. Dommage qu'Avignon soit un peu loin pour moi.

    RépondreSupprimer
  4. Rouge? ce doit être des pivoines aussi même si l'on ne le sait plus!

    RépondreSupprimer
  5. @ Aifelle ; j'éprouve la même chose quand c'est toi qui parles des expos près de chez toi!

    RépondreSupprimer
  6. Une expo que j'ai beaucoup aimé aussi. Belles les photos de Hiroshi Sugimoto et tu les décrit très bien. Aimé aussi l'installation de David Claerbout, la femme au rocking-chair, ou les stéréocopies de Lartigues... expo de qualité.

    RépondreSupprimer
  7. Oui, moi aussi j'ai aimé David Claebourt et Lartigue et les portraits de Cindy Sherman.. Une belle exposition. Ce que j'aime aussi que l'on voit d'une expo à l'autre, ce sont les photos noires de Boltanski.
    Demain je vais voir l'exposition sur le pont au Palais des Papes.
    Est-ce que tu as vu l'expo du musée Calvet sur l'Egypte? Est-ce qu'elle vaut le coup?

    RépondreSupprimer
  8. J'ai vu Fastueuse Egypte samedi, et oui ça vaut le coup, même si j'y mets un ou deux bémols, je vais en parler cette semaine dans mon blog.

    RépondreSupprimer
  9. @ lireaujardin : j'ai vu ton billet, je vais y aller. Merci!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.