dimanche 30 octobre 2011

Un livre, un Jeu : réponse à l'énigme n°8 Agatha Christie, Le crime de l'Orient-express



 Les oscarisés sont cette fois-ci  : Keisha, Aifelle,  Eeguab, Maggie, Thérèse, Jeneen...  et  Asphodèle avec l'indulgence du jury car elle était sur la voie et Lireau jardin qui  est arrivée très tard! Et bravo à tous et merci pour votre participation.

Pour le livre : Le crime de l'Orient-express de Agatha Chritie
Le film : Le crime de l'Orient-express de Sidney Lumett/ l'actrice : Ingrid Bergman



Le crime de l'Orient express est  écrit par Agatha Christie en 1934. L'intrigue du roman se déroule comme le titre l'indique dans ce train. Hercule Poirot, qui s'est arrêté à Istambul, est rappelé d'urgence à Londres par un télégramme. Il monte dans le train inhabituellement bondé en cette saison hivernale. Mais voilà que le voyage est troublé par un meurtre et que le train est immobilisé par la neige en pleine campagne yougoslave. Monsieur Bouc, un des  directeurs de la Compagnie des Wagons-Lits demande alors à Hercule Poirot de mener l'enquête, en l'absence de la police officielle. Le corps de la victime, Mr Rachett, un américain, présente une douzaine de blessures portées, semble-t-il, par un poignard effilé. Poirot interroge alors les voyageurs qui semblent tous avoir des alibis. Mais qui est le coupable? Bien entendu la perspicacité du grand détective viendra à bout de l'énigme.


Comme dans Les dix petits nègres nous retrouvons dans Le crime de l'Orient-Express la même situation de huis-clos si propice au mystère. Dans le premier roman les personnages sont enfermés dans une île, ici, ils le sont dans un train coupé de la civilisation par la neige. Le meurtrier ne peut donc être que parmi les passagers. Hercule Poirot va donc observer les personnages et découvrir peu à peu ce que chacun cache derrière leur façade apparente. Il recoupera les agissements de chacun, attentifs à la moindre parole, au moindre fait, aux plus légères incohérences. La découverte de l'identité réelle d'une des passagères et la phrase imprudente d'un voyageur le mettront sur la piste. Comme d'habitude, il ne se livre pas à des investigations scientifiques mais c'est par des observations psychologiques qu'il parviendra à comprendre le mystère.
Le roman est un prétexte, au-delà de l'intrigue policière proprement dite, à une galerie de portraits que la romancière brosse avec talent. Les voyageurs présentent en effet une disparité étonnante tant par les nationalités, belge, américaine, russe,  suédoise, française, hongroise... que par les classes sociales, de la gouvernante à la princesse, de l'employé de wagon-lit au directeur en passant par le comte ou la comtesse, le colonel, la femme de chambre ou le médecin.

Sans vouloir révéler l'intrigue - pour ceux qui n'ont pas encore lu le livre-  je dirai que c'est un fait divers très célèbre à l'époque qui a inspiré Agatha Christie : l'enlèvement du bébé de l'aviateur Lindbergh et l'assassinat de l'enfant après une demande de rançon.

Mon avis : Mon livre préféré d'Agatha Christie reste Les dix petit nègres, ce qui ne m'empêche pas d'apprécier Le crime de L'Orient express qui offre un suspense appréciable et une intrigue bien ficelée. Dans le film de Sidney Lumet, l'intrigue est respectée à la lettre. Le film rend tout à fait l'atmosphère du roman par les costumes, le décor, les manières surannées des personnages d'une autre époque. Mais le grand plaisir du film est cette galerie de grands acteurs qui ont chacun fait taire leur ego pour interpréter un rôle forcément secondaire puisque, en dehors de Hercule Poirot (Albert Finney), il n'y  a pas de rôle principal. Jean-Pierre Cassel raconte que chacun d'entre eux, tous des monstres sacrés pourtant, était tellement intimidé par les autres que la première lecture tous ensemble fut un peu difficile et hésitante! Voir JP Cassel donc, mais aussi Sean Connery, Ingrid Bergman, Antony Perkins, Jacqueline Bisset, Michael York, Richard Wilmark  réunis et j'en passe ...  quel bonheur!

12 commentaires:

  1. Je n'ai pas lu tant d'Agatha Christie que çà, en tout cas par celui-là. Je n'ai vu que les versions filmées.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai revu le film il n'y a pas longtemps avec mon fils. C'est certain, ça fait plaisir de revoir tous ces grands acteurs, certains bien vieux (pauvre Ingrid Bergman...), mais il a quand même vraiment mal vieilli, il fait très très démodé...

    RépondreSupprimer
  3. Effectivement, il fait partie des A Christie qu'on retient pour leur inventivité dans l'intrigue. ll y a aussi Poirot contre ABC qui est pas mal aussi !!! Quant au film, il est agréable mais j'avais été surprise par la brochette de stars !

    RépondreSupprimer
  4. @ Aifelle : Evidemment quand on a vu les films on ne doit plus aborder le roman de la même manière. On sait déjà!

    RépondreSupprimer
  5. @ Ys : Mais je crois qu'il est démodé parce qu'il réflète le monde d'Agatha Christie. Il y a un parfum d'un autre siècle dans cette société, ces princesses, ses comtes..etc..

    RépondreSupprimer
  6. @ maggie : oui, c'est exactement le mot, le film est agréable mais à mon avis il n'est rien de plus; disons que je ne le retiendrai pas dans ma liste des Grands Films...
    Mais il y a les acteurs : Ingrid Bergman qui choisit de jouer la domestique plutôt que la princesse est excellente, le beau couple Bisset-York, Cassel que j'aime beaucoup , et bien sûr Sean Connery... Finney est très convaincant en Poirot. Il paraît qu'il fallait des heures de maquillage pour le transformer..

    RépondreSupprimer
  7. oh je l'avais, je l'avais en plus : Grrr ! mais j'étais fatiguée hier soir et je n'ai pas laissé ma réponse, ouiiin ! Samedi prochain, je m'y collerai plus tôt ! Je suis contente quand même ! :)

    RépondreSupprimer
  8. Bravo Asphodèle! Le "jury" s'est douté, à ta demande d'indice, que tu tenais la bonne réponse!

    RépondreSupprimer
  9. J'ai vraiment beaucoup aimé "Les dix petits nègres" mais sans doute en ayant commençé par le meilleur, ça m'a sans doute ôté l'envie de connaître plus en avant l'oeuvre d'Agatha Christie... Mais ça ne m'empêche pas de te souhaiter un bon dimanche

    RépondreSupprimer
  10. @ l'or des chambres: j'ai bien aimé Agatha Christie mais je connais trop! J'ai envie d'autre chose maintenant au niveau policier.Bon dimanche à toi aussi, l'Or.

    RépondreSupprimer
  11. très beau billet, encore une fois (je recommence, tout s'est effacé !) et comme toi, j'ai apprécié dans le film ces grands aceurs à contre emploi. Quant à Finney, il est extra. Je relirai donc les dix petits nègres, grâce à toi ! A samedi (ou avant !)

    RépondreSupprimer
  12. @ jeneen : merci! Bonne lecture des dix petits nègres.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.