samedi 26 novembre 2011

Un livre, un Jeu : énigme n° 12



Wens de En effeuillant le chrysanthème et moi-même nous vous proposons, le samedi, un jeu sous forme d'énigme qui unit nos deux passions : La littérature et le cinéma! Il s'intitule : Un livre, Un film.

Chez Wens ICI vous devez trouver le film et le réalisateur et un des comédiens,chez moi le livre et l'auteur.

Consignes :  Vous pouvez donner vos réponses par mail (que vous trouverez dans mon profil) et  me laisser un mot dans les commentaires sans révéler la réponse pour m'avertir de votre participation. Le résultat de l'énigme et la proclamation des vainqueurs qui n'auront gagner que la gloire de participer (avouez que c'est beaucoup!) sera donnée le Dimanche.
 
Enigme n° 12

 Le livre qui  fait depuis de nombreuses années les délices des adolescents est un roman policier paru en 1935. L'histoire se déroule avant la première guerre mondiale dans un pensionnat des garçons.
 
Le numéro 95 ferma les yeux et s'appliqua à respirer fort, avec régularité. Il n'avait pu réprimer un tressaillement lorsqu'il avait perçu que la porte s'ouvrait. La lueur bleuâtre était trop faible pour que l'on pût voir tourner le bouton de porcelaine. Aussi, malgré que le numéro 95 attendît ce grincement, et peut-être justement en raison même de l'impatience avec laquelle il l'attendait, en avait-il ressenti une secousse nerveuse.
L'homme était entré, avait refermé. Le numéro 95 entendait s'élever autour  de lui les respirations de ses camarades : certains extraordinairement légères, d'autres rauques, encombrées.
L'homme circulait entre les couchettes. Toutes les cinq secondes, le numéro 95 se demandait en quel point du dortoir le personnage pouvait se trouver.

16 commentaires:

  1. J'ai trouvé chez Wens, je ne suis pas sûre de l'avoir lu, mais j'ai vu le film plusieurs fois.

    RépondreSupprimer
  2. Pas de problème.Quant au film c'est probablement le premier film dont je me souvienne.Merci et à +.

    RépondreSupprimer
  3. Vu le film, lu le livre!
    j'ai trouvé avant même la fin du passage.
    mais je saurai me taire, comme les petits héros du film.
    Chiche! (capon)

    RépondreSupprimer
  4. Lu et vu, comme Keisha j'ai trouvé dès ta présentation car les polars de 1935 ça ne court pas les rues
    Ah les dortoirs de pension !!

    RépondreSupprimer
  5. @ Aifelle: c'est vrai que le film avec sa pléïade d'acteurs reste dans les mémoires.Bravo!

    RépondreSupprimer
  6. @ eeguab : le premier film dont tu te souviennes! Cela lui donne une grande importance et il le mérite amplement. Je n'ai pas vu le film quand j'étais ado mais je l'ai découvert avec mes enfants qui, bien sûr, l'adoraient!

    RépondreSupprimer
  7. @ keisha : tu sais garder un secret? Tu mérites de faire partie de l'association des chiche(capon)

    RépondreSupprimer
  8. @ dominique : on y dort peu dans les dortoirs de pension surtout dans ce pensionnat!

    RépondreSupprimer
  9. C'est grâce aux commentaires que j'ai trouvé car je ne me rappelle quasiment plus de ce livre lu vers 10-12 ans !!!! En revanche, je n'ai pas vu le film... C'est surtout le squelette qui m'a mis sur la voie !!!

    RépondreSupprimer
  10. J'ai trouvé ! Par contre je ne sais pas où t'envoyer la réponse, je suis un peu perdue

    RépondreSupprimer
  11. Trop fastoche ! sourire... mais je n'ai jamais lu le livre ; c'est le film que j'ai vu plusieurs fois, avec toujours le même plaisir. Sacré Martin !

    RépondreSupprimer
  12. @ maggie : c'est vrai que le ssuelette est un personnage à par entière! Bravo Maggie!

    RépondreSupprimer
  13. Coucou Aymeline : si tu cliques sur claudialucia dans Qui êtes vous? colonne de droite, tu trouveras mon mail. Mais je suis bien sûre que tu as trouvé! Bravo!

    RépondreSupprimer
  14. @ lireaujardin : C'est vrai que ce film a un charme fou et aussi beaucoup d'humour. C'est normal, les dialogues sont de Prévert.

    RépondreSupprimer
  15. Bonsoir Claudia, c'est vrai que c'est très facile à trouver. Le petit Marcel est un grand... chanteur. J'ai dû voir une fois le film mais je n'ai jamais lu le roman. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  16. Bonne soirée à toi aussi Dasola...Tu penses à Mouloudji bien sûr!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.