vendredi 3 juillet 2015

Le 3 Juillet : spectacles en avant -première à Avignon OFF

Avignon festival OFF 2015

La vieille du festival, les avignonnais ont l'opportunité d'aller assister à quelques spectacles en avant-première. J'ai choisi d'aller voir Une chambre à Soi de Virginia Woolf mais quand je suis arrivée au Théâtre Girasole, on me dit que la compagnie ne joue pas car elle ne se sent pas prête ; de même pour le spectacle du soir Ubu Roi. Quand vous avec traversé toute la ville sous la chaleur accablante et qu'on vous annonce que vous ne pourrez pas voir la pièce, laissez-moi vous dire que vous êtes forcément très déçue.  Moralité? Téléphonez avant de partir au théâtre pour ne pas avoir ce genre de déconvenue! Pour le théâtre Essaïon j'ai donc pris la précaution de me renseigner. Finalement, je n'ai pas trop eu le choix mais j'ai découvert trois spectacles (que je ne serais peut-être pas aller voir) Fille du paradis, Les divalala, Les fâcheux. j'ai assisté aussi à la représentation de Zigzag, à la Luna, lieu qui ouvre ses portes le 3 juillet un jour avant la date officielle du festival  qui est cette année le 4 Juillet.

Zigzag de Molière/Xavier Lemaire 


 Et si vous aviez, durant le même spectacle, la 1ère scène du Médecin malgré lui de Molière mis en scène de 3 façons différentes ?
ZIGZAG, vous propose cela !

L'année dernière Xavier Lemaire  a été coup du coeur du OFF pour Les Coquelicots des tranchées pour lequel il a obtenu aussi un Molière. Il revient à Avignon cette année avec une pièce plus légère interprétée par Isabelle Andréani, Franck Jouglas et lui-même.
Les trois mises en scène que Xavier Lemaire propose de la première scène du Médecin malgré lui où l'on voit Sganarelle battre sa femme Martine, sont intéressantes. La première classique en costumes d'époque, décor réaliste,  tire vers la farce. La seconde, je ne sais comment trop comment la classer : contemporaine, oui,  conceptuelle, peut-être? Sans décor et avec une économie de paroles et de moyens,  elle provoque le rire. La  troisième actualisée montre un couple de SDF, alcooliques tombés dans la déchéance. La violence y est telle qu'elle occulte le comique et cela fonctionne! Preuve que ce que Molière écrit est de tous les temps!
Comme d'habitude dans la Compagnie les Larrons les acteurs sont convaincants et bien dirigés.
J'ai moins aimé cependant le discours de Xavier Lemaire sur la mise en scène; beaucoup trop pédagogique à mon goût. j'ai eu l'impression de me retrouver en classe dans un cours de lettres!

Zigzag

LUNA (THÉÂTRE LA)

Xavier Lemaire
du 3 au 26 juillet


11h01
durée : 1h20

Tout public Théâtre / Théâtre musical / Café-théâtre à partir de 8 ans

Fille du paradis de Nelly Arcan / Ahmed Madan

Fille du paradis : interprète Véronique Sacri
Cynthia, une jeune étudiante en littérature décide un jour de composer le numéro de la plus grande agence d’escorte de Montréal. Adapté de Putain, roman autobiographique de Nelly Arcan, c’est une charge radicale et sans concession contre l’icône dévastatrice de la femme parfaite. Une parole bouleversante d’humanité, une rage de vivre qui déchire l’opacité des ténèbres telle une étoile filante.

A priori le sujet me faisait peur mais découvrir cette auteure québécoise Nelly Arcan était tentant. Elle y explique comment elle est arrivée à la prostitution après une enfance entre une mère toujours couchée qui refusait de vivre, un père religieux et austère, des études dans un institut catholique étouffant. Certains passages sont d'une violence terrible et résonne comme un cri de souffrance. Nelly Arcan s'est donnée la mort en 2009. Chaque mot est une dénonciation du poids de la religion et d'une société hypocrite. L'actrice Véronique Sacri est excellente. Un bémol pourtant! j'ai trouvé que l'adaptation à la scène était parfois trop répétitive et sans véritable progression dramatique.

Fille du paradis de Nelly Arcan
GIRASOLE (THÉÂTRE) 
du 4 au 6 juillet
14H10
relâche le 19 juillet

Les divalala ou chansons d'amour traficotées

Un récital décalé pour Divas allumées ! De Johnny à Piaf en passant par Stromae, Dalida ou encore Gainsbourg, Les Divalala retracent a cappella le parcours amoureux d'une femme des premiers frissons aux ravages de la passion.

Les divalala chantent la variété; elles ont de l'humour, sont cocasses et pleines d'invention. Ce n'est pas le genre de spectacle que je vais voir d'habitude - s'il n'avait été donné en avant-première- mais il fait passer un moment agréable et le public s'amuse beaucoup.

Les Divalala Chansons d'amour traficotées

ESSAÏON-AVIGNON

du 3 au 26 juillet


19h
durée : 1h10 

Spectacle musical
  

Les fâcheux de Molière/ Jérémie Milsztein 


« Le devoir de la comédie étant de corriger les hommes en les divertissant, j'ai cru que, dans l'emploi où je me trouve, je n'avais rien de mieux à faire que d'attaquer par des peintures ridicules, les vices de mon siècle.» Molière  
Pendant trois actes Eraste essaie d'avoir une rendez vous avec Ophise dont il est épris mais il doit subir tout un défilé de fâcheux qui l'accablent de leurs politesses et tiennent à lui raconter leurs hsitoires

Les fâcheux est une comédie-ballet de Molière (1661). Ce n'est pas une grande pièce mais certains passages annoncent Le Misanthrope Elle souffre parfois de quelques longueurs car les fâcheux, comme leur nom l'indique, sont parfois bien ... fâcheux, autrement dit ennuyeux!  La mise en scène est inventive et enlevée. Une des bonnes trouvailles du metteur en scène est d'avoir confié le rôle des fâcheux à un seul comédien qui s'en sort fort bien et sait nous amuser. Les acteurs sont tous bons et l'on passe un agréable moment. je suis heureuse d'avoir découvert cette pièce que je n'avais jamais vue.

Les Fâcheux

ESSAÏON-AVIGNON

Molière
du 4 au 26 juillet
20h30
durée : 1h  Classique

10 commentaires:

  1. J'avais lu le récit de Nelly Arcan qui m'avait glacée. Je ne crois pas que je l'aurais revu au théâtre. C'est agaçant ces spectacles qui n'ont pas lieu, espérons qu'ils seront prêts pour la première ! Je vais me brancher France-Culture pour suivre l'actualité du festival.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'avais pas lu et c'est glaçant aussi au théâtre et très bien interprété.

      Supprimer
  2. tu as délaissé les livres pour quelques jours, place au théâtre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Place au théâtre! c'est aussi de la littérature et parfois même du roman quand il s'agit d'une adaptation!

      Supprimer
  3. Un début très varié! j'irai sans doute voir Zig-zag, par "fidélité" pour les Larrons!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai, ce n'est pas ce que j'avais choisi à priori (sauf Zigzag que je voulaiss voir) mais finalement cela été très varié et agréable! Je connais ton amour pour Les Larrons!

      Supprimer
  4. Merci pour ces avis ! Pourquoi pas Zigzag, en revanche les deux suivants ne me tentent pas...

    RépondreSupprimer
  5. Fille du paradis est un spectacle de qualité mais que l'on reçoit comme une claque. Les fâcheux est une représentation plaisante, agréable; les divallala et leur fantaisie plairont à ceux qui aiment la chanson. Zigzag est une curiosité, voir trois représentations d'une même scène est une expérience. Cela m'est arrivé d'aller voir plusieurs mises en scène d'une même pièce, par exemple, j'ai vu trois fois Le songe d'une nuit d'été à quelques jours d'intervalle au cours d'un seul festival. C'était passionnant!

    RépondreSupprimer
  6. La première pièce a l'air originale ! J'aimerais bien voir ce type de pièce ! en fait, c'est une rélexion indirecte sur la mise en scène, non ? Je note la compagnie des Larons, on ne sait jamais, ils passeront peut-être près de chez moi. Quant aux Facheux de Molière, je n'ai pas lu cette pièce mais comme j'adore tout Molière, je pense que j'apprécierais cette pièce portant sur les facheux ( toujours d'actualité, j'en suis sûre !!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas indirecte! C'est un cour sur la mise en scène! avec illustration! Ce serait génial pour un prof de lettres de l'utiliser pour ses élèves!

      Supprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.