samedi 25 juin 2016

Sigrid Undset : Vigdis la farouche

Suède Stockholm Pierre runique : Musée historique
Pierre runique : Musée historique de Stockholm
Vigdis la farouche  est  un roman de jeunesse de Sigrid Undset qui préfigure son  grand chef d’oeuvre Christine lavransdatter.
Le roman nous transporte en Norvège, au Moyen-âge, chez les grands propriétaires terriens Vikings à une époque où le christianisme vient battre en brèche le paganisme, où les divinités Vikings sont en lutte contre le Christ.

Suède Stockholm : Pierre runique : Le personnage de gauche tient une croix.
Pierre runique : Le personnage de gauche tient une croix.
Viga Ljot, l’islandais, arrive à Vetertlide, en Norvège, en compagnie de son oncle. Tous deux sont reçus chaleureusement par un seigneur norvégien Gunnar de Vadin dont l’hospitalité est fraternelle. Viga s’éprend de la fille de Gunnar, la belle et fière Vigdis, une jeune fille intelligente et qui a du caractère. Elle aussi est attirée par ce jeune homme fougueux, un peu trop imbu de lui-même, de sa force, et prompt à la querelle. Elle accepte un rendez-vous secret. Viga, ardent, trop impatient pour attendre patiemment la main de Viga, emporté par le désir, abuse de Vigdis. La jeune femme ne vivra plus désormais que pour la vengeance. Je ne vous en dis pas plus mais sachez que la suite est passionnante.
Theodor Kittelsen, peintre dessinateur norvégien : drakkar
Theodor Kittelsen, peintre dessinateur norvégien
Le récit est à l’image de ce Moyen-âge aux moeurs implacables, où tuer son voisin n’est pas rare et juste passible d’une amende, où le sens de l’honneur est érigé en morale, où le grand seigneur prélève des impôts sur les paysans misérables. Les guerriers vikings comme Viga partent dans des raids pour en revenir…  possesseurs d’une grande fortune ou peut-être jamais!
Le contexte historique est bien évoqué et  Sigrid Undset est tout à fait à l’aise dans l'art de faire revivre les mentalités. Ses personnages sont justes, vrais, entiers Et cette tragédie qui parle de viol et de meurtre est pourtant aussi une grande histoire d’amour.

Oslo peinture norvégienne Christian Krohg : Leif Erikson découvre l'Amérique (saga islandaise)
Christian Krohg : Leif Erikson découvre l'Amérique (saga islandaise)
 L’écrivaine est la traductrice de nombreuses sagas islandaises et scandinaves qui lui ont inspiré Vigdis la farouche moins complexe pourtant qu’une saga (vous me comprendrez si vous en avez déjà lu une!).
Le style de la Saga est celui du conte « Il y avait en Islande un homme du nom de Vertlide qui venait du Ostfjord…. » Il nous fait entrer de plain-pied dans l’action et la psychologie des personnages n’a pas besoin d’analyse. Elle est induite à travers le comportement et les actes de chacun. Il y a un charme fou dans ce roman, dans cette plongée dans un passé grandiose et lointain.  Vigdis la Farouche  n’a qu’un défaut, celui d’être court mais vous pouvez vous rattraper en lisant  Christine lavransdatter (trois volumes).

10 commentaires:

  1. Une auteur déjà repérée. Je vois que tes lectures vont bien avec tes voyages...

    RépondreSupprimer
  2. Oui,mes lectures tournent autour de la Norvège et ce n'est pas fini! J'ai encore des livres norvégiens en retard à commenter! Mais ça y est je commence à lire autre chose! Et oui, il faut se décider à sortir de ce voyage... mais pas complètement, j'espère!

    RépondreSupprimer
  3. Nous avons découvert les pierres runiques en Ecosse, les norvégiennes leur ressemblent. Je connais aussi cette difficulté à sortir d'un voyage, je suis encore en Sicile alors que l'Irlande avance à grands pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas trop envie d'en sortir d'ailleurs; d'autant plus que j'ai encore des livres et des images à présenter.

      Supprimer
  4. Malgré son prix Nobel de littérature, je n'ai jamais lu cette romancière. Un manque à combler, certainement ; je suis plus tentée par "Jenny" dont tu as parlé précédemment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Jenny devrait te plaire. Moi je préfère pourtant ses romans sur le moyen-âge.

      Supprimer
  5. Je suis en plein dans les romans jeunesse. Je note celui-là, ca me dépaysera. contrairement à toi, je ne suis pas une spécialiste des sagas ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Spécialiste des sagas! Moi? Non! Je parle des sagas médiévales, des grands mythes fondateurs.Disons que j'ai essayé d'en lire une, l'Edda de Snori Sturluson, et que j'ai abandonné! je vais en lire une autre mais adaptée et simplifiée.

      Supprimer
  6. J'ai lu plusieurs romans de Sigrid Undset il y a très très longtemps. Mais pas celui-ci. Je note l'idée, pour cet hiver peut-être.

    RépondreSupprimer
  7. Tu m'apprends qu'elle a écrit du roman historique ... ça me tente énormément, je note !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.