jeudi 27 avril 2017

Gunvor Hofmo : Tout de la nuit est sans nom (1)


Gunvor Hofmo 1948 (source)

Je suis en train de lire pour mon voyage en Norvège. Aujourd'hui, voici deux poésies de Gunvor Hofmo, poétesse norvégienne (1921_1995), extraites du recueil  Tout de la nuit est sans nom que je suis en train de découvrir. Je vous le présenterai plus longuement quand je l'aurai terminé.

Tout de la nuit est sans nom

Harald Solhberg, peintre norvégien:  nuit d'hiver à Rondane

Tout de la nuit est sans nom
Calmes, heure après heure,
Les choses posent
leur nom
L'arbre et la pierre
interprètent la voix de l'univers,
perdant leur identité
propre.


La bouche du soir 

 La bouche du soir se referme
mais son murmure résonne
dans les arbres et les rochers
Elle chuchote l'éternel
et la nuit qui vient
où les éclairs, les uns après les autres,
te montrent les images du Monde ! 

 

 

19 commentaires:

  1. Deux beaux textes courts, l'anonymat et le silence. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi ! Des textes liés au cosmos où l'immensité de l'univers fait irruption.

      Supprimer
  2. j'aime grâce à toi faire connaissance avec des poètes inconnus, la traduction est belle manifestement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une collection Pour une rivière de Vitrail qui s'est spécialisée dans la poésie scandinave. L'année dernière j'avais présenté le poète Olav H. Hauge qui reste mon favori.

      Supprimer
  3. Deux bien douces poésies où les sens jouent un rôle majeur.

    RépondreSupprimer
  4. Beau poème ! Je vois que tu t'immerges de plus en plus dans ton voyage norvégien. C'est pour bientôt ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh! oui, c'est pour bientôt ! Nous partons le 7 mai ! Au-delà du cercle polaire, en Laponie norvégienne (le Finnmark = Olivier Turc) ) et aux îles Lofoten = Wassmo). Il paraît qu'il fait encore très froid ! BRRR!

      Supprimer
  5. Courts poèmes mais impressionnants !
    La nuit quand elle arrive se fait maîtresse des images et des sons.
    Très belles illustrations aussi. Merci pour ce partage.
    Patrick.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta visite! c'est vrai ces poèmes sont très courts et ont pourtant une grande force suggestive.

      Supprimer
  6. Encore une belle découverte avec toi Claudia, j'ai l'impression de mieux connaître la Suède et la Norvège des artistes en suivant ton blog et tes voyages, toujours alimentés culturellement ! ;) "Tout de la nuit est sans nom"...quel beau titre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai le titre en lui-mêe nous plonge déjà dans la poésie ! J'ai encore un autre poète norvégien à lire avant de partir.

      Supprimer
  7. Beau poème, cosmiques! Quel est le premier tableau? tu dis compter les jours qui te séparent du voyage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le premier c'est un tableau de Harald Solhberg ; il a peint cette montagne à tout moment de la journée et de la nuit. Le deuxième, j'ai oublié de marquer la référence et je ne m'en souviens plus.

      Supprimer
  8. Dame voyageuse, du Sud au Nord, tu nous fais rêver entre masques et poésies.
    Je suis sans voix !
    Bon voyage et gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bisous à toi aussi. La dame du Sud va partir bientôt au-delà du cercle polaire et cela l'inquiète ! Qu'il va faire froid ! Mais que vais-je faire dans cette galère ! Je plaiplaizzzaaanteu !

      Supprimer
  9. une belle préparation au voyage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui,je vais présenter le recueil bientôt. Enfin si j'ai le temps !

      Supprimer
  10. Calme et paisible, comme la nuit !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.