mardi 27 février 2018

Asa Larsson : La piste noire


J’ai continué la série d'Asa Larsson qui a pour personnage principal récurrent Rebecka Martinson.  (Tome 1 Horreur Boréale Tome 2  : Le sang versé )

 Le troisième tome de la série s’intitule La piste noire. Je laisse à l’éditeur le soin de raconter l’histoire :

Nord de la Suède. Un pêcheur découvre le cadavre torturé d'une femme au bord d'un lac gelé. La belle Inna Wattrang était la porte-parole de Mauri Kallis, un célèbre industriel dont l'ascension et la réussite fascinent le pays.

 Les indices sont minces : les deux inspecteurs de la police judiciaire de Kiruna font appel à l'ex-avocate Rebecka Martinsson, devenue substitut du procureur, pour tenter d'élucider les relations troubles entre Kallis et son employée.

 Derrière le meurtre d'Inna se profile un univers de mensonges, de haines et de faux-semblants où le mal se tient à l'affût comme un corbeau noir. Avec cette nouvelle enquête de Rebecka Martinsson, Åsa Larsson, Prix du meilleur roman policier suédois pour Le Sang versé, sonne le renouveau du polar Scandinave.


 J’ai trouvé ce roman très inégal. Il présente des longueurs, des passages un peu trop didactiques où sont présentés au lecteur les dessous de l’exploitation minière en Suède et en Ouganda. Cela pourrait être intéressant si c’était habilement introduit dans l’histoire mais j’ai trouvé que cela interrompait le récit. Les personnages des "méchants"  m’ont peu intéressée et Rebecca, en proie à une grave dépression, n’a pas un grand rôle dans le roman. Si ce n’est cette passion soudaine qu’elle développe  pour son ancien patron Mans,  coureur impénitent,  qui paraît assez peu intéressant d’ailleurs,  amour auquel on a peine à croire car  les sentiments de la jeune femme ne sont pas suffisamment  analysés.

Par contre et comme d’habitude, le roman présente des passages vraiment très bien écrits qui me réconcilient  avec le roman. C’est ainsi qu'Ester, cette jeune fille au tempérament d’artiste, à la sensibilité exacerbée, confiée à sa naissance à une famille sami, est vraiment intéressante. Sa mère adoptive est un beau personnage, et l’on découvre, au cours du roman, la mentalité des samis pour lesquels le surnaturel est toujours lié à l’idée de nature. De plus, Asa Larsson dénonce le racisme des suédois toujours vif envers cette nation.
 Parfois les personnages secondaires d’Asa Larsson sont plus consistants et plus riches que ces personnages principaux. Je continue à aimer aussi  la manière dont elle parle des animaux et la façon intime dont elle interprète leurs réactions sans anthropomorphisme. Dès qu’il s’agit de la nature nordique, des lac gelés, de la la neige, des chiens et des chats, la plume d’Asa Larsson est dans son élément.
La fin se termine, comme d'habitude,  par un carnage mais pour une fois Rebecka n’y est pas mêlée. C’est Anna-Maria la lieutenant de police et son adjoint Svenn-Erik qui s’y collent !
Le roman a plus de cinq cent pages mais il gagnerait, il me semble à être élagué.


7 commentaires:

  1. C'est la réflexion que je me fais à propos du polar que je lis en ce moment : il mériterait d'être élagué ! à part ça, j'entamerai un jour la série que tu lis et on verra ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui me plaît dans les romans d'Asa Larsson, c'est son style, les paysages du nord et les portraits de certains personnages.

      Supprimer
  2. Bonjour,
    J'ai commencé le challenge Victor Hugo avec vous et lu les 3 premiers livres. Cette nouvelle peut vous intéresser : http://www.theatredelaquarium.net/Mille-francs-de-recompense
    Je continue à vous suivre et ai noté pas mal de titres, mais, hélas, le temps n'est pas extensible... (Les auteurs scandinaves, et plus généralement, tous ceux venus du froid, je les lis en allemand :)
    Douce journée à vous,
    caroline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu la présentation du spectacle; hélas! je suis bien trop loin pour venir voir le spectacle (à moins qu'il ne vienne au festival d'Avignon ?). Vous appartenez à la compagnie ?

      Supprimer
  3. Bonjour,
    J'ai commencé le challenge Victor Hugo avec vous et lu les 3 premiers livres. Cette nouvelle peut vous intéresser : http://www.theatredelaquarium.net/Mille-francs-de-recompense
    Je continue à vous suivre et ai noté pas mal de titres, mais, hélas, le temps n'est pas extensible... (Les auteurs scandinaves, et plus généralement, tous ceux venus du froid, je les lis en allemand :)
    Douce journée à vous,
    caroline

    RépondreSupprimer
  4. Je viens justement de terminer Le sang versé du même auteur, le premier que je lis. Pas mal, mais effectivement, il y a aussi des longueurs dans ce volume et l'histoire est quand même cousue de fil blanc. J'ai bien aimé toutefois les descriptions de la nature et quelques personnages secondaires.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec vous, des qualités certaines et malgré tout des faiblesses mais pas assez pour que je m'arrête !

      Supprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.