lundi 2 avril 2018

Bilan du mois de Mars 2018

Gilles Sacksick, peintre français contemporain
Dans le cadre de ce mois de La littérature des pays de l'Europe de l'Est organisée par Eva, Patrice et Goran, j'ai découvert (ou relu) des écrivains passionnants, véritables pépites d'or, et exploré la littérature de pays européens que je n'avais jamais eu l'occasion de lire !  Merci aux  trois organisateurs pour cet échange fructueux ! J'ai engrangé une provision de titres d'auteurs que je ne connais pas en allant lire les blogs des participants et je suis loin d'avoir terminé les livres dont j'avais fait provision pour ce challenge !


 Les écrivains Russes 



Ivan Tourgueniev  : Pères et fils  Ici










Nicolas Leskov :  Lady Mabecth au village











Nicolas Leskov : Le vagabond ensorcelé







Les écrivains Tchèques



Ota-Pavel : Comment j'ai rencontré les poissons












Leo Perutz : le judas de Léonard






30 commentaires:

  1. Un mois bien rempli et varié!le Kadare rentre aussi dans la thématique de l'est?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr, il entre dans cette thématique et d'ailleurs il y a des participants qui l'ont choisi.

      Supprimer
  2. Voilà un bien beau bilan (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
  3. Voilà un bien beau bilan (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
  4. Quel programme ! Je suis admirative !

    RépondreSupprimer
  5. Un bilan bien fourni et où j'ai pioché quelques idées, bravo ! Ce qui m'a permis également de découvrir ta librairie.
    Tout comme toi, j'ai encore pas mal de titres en stock, mais je les garde pour plus tard car j'ai besoin de Sud maintenant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'ai pioché dans ton blog ! J'en lis encore un ou deux et puis je passerai à autre chose.

      Supprimer
  6. ces mois thématiques permettent de belles découvertes!

    RépondreSupprimer
  7. Tu n'as pas chômé ! Je vais aller voir les billets que j'ai ratés. Je voulais vraiment participer à ce mois thématique, je me suis encore ratée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de panique; On n'a pas toujours le temps de faire ce que l'on veut; cette semaine par exemple, je suis en retard pour tout même pour répondre aux commentaires..

      Supprimer
  8. Je me demande ce que cela te suggère de lire des romans selon une thématique, en l’occurrence l'origine des auteurs et leur sensibilité d'Europe de l'Est... Lorsque je découvre un auteur qui me plait j'ai tendance à l'explorer de fond en comble. De Michel Bussi à part "Nymphéas Noirs" et "le Temps est assassin" je n'ai rien lu mais j'ai un à-priori positif car ses intrigues se tiennent. Et puis je me rends souvent à Giverny n'habitant pas loin. "Nymphéas Noirs" m'a donné l'envie de m'écarter de la rue principale qui est la rue Claude Monet. Il me semble que la lecture doit éclairer notre propre vie et mettre des mots parfois sur des ressentis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La littérature de l'Europe de l'est à bien des points communs, notamment par leur passé historique commun tourmenté. Ce furent des terres ravagées par les guerres, par les invasions, les occupations, les annexions, les charniers perpétrés sur leur sol. Les thématiques se retrouvent d'un pays à l'autre. mais j'ai été passionnée par le fait que pourtant, la littérature, d'un pays de l'est à l'autre, soit si diverse, si variée, si riche. Comme toi, j'ai tendance à explorer tout d'un auteur que j'aime mais là j e n'aurai pas le temps d'approfondir ; alors j'y reviendrai.
      Je n'aime pas trop Michel Bussi sauf peut-être Les Nymphéas noirs, livre qui correspondait à mon envie de voir Giverny. Pas encore visité à ce jour !

      Supprimer
  9. Mon propre bilan pour le mois de mars est piètre, j'ai rangé mes diverses bibliothèques (et je n'ai pas fini) et retrouvé "la Clarinette" de Vassilis Alexakis. Il me semblait que je l'avais prêté... Alors j'ai commencé à le relire. C'est un roman qui a pour fil conducteur la mémoire et souvent il se déroule à Paris dans des lieux que je fréquente. J'ai aussi relu un des trois contes de Flaubert "un coeur simple" que je croyais avoir égaré.

    Bonne fin de semaine, claudialucia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas été présente sur mon blog ces derniers jours, c'est pourquoi je réponds avec retard ! Tu vois c'est chacune son tour à ne pas avoir le temps !

      C'est un travail important et prenant de ranger sa bibliothèque. C'est ce que je devrais faire ! Ce qui me fait reculer c'est le manque de place. Les livres continuent en entrer dans ma maison mais les murs ne s'étendent pas !

      Supprimer
  10. http://www.telerama.fr/livres/la-clarinette,123006.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais aller voir le lien. le thème paraît intéressant.

      Supprimer
  11. Quel beau bilan, il fait plaisir à voir :-)

    RépondreSupprimer
  12. De merveilleuses découvertes à approfondir. Quelle croqueuse de livres!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très gourmande ! C'est vrai ! Et par la suite, j'espère pouvoir revenir sur certains auteurs découverts dans ces pays de l'Europe de l'Est.

      Supprimer
  13. Un bilan très intéressant : je connais très mal la littérature des Pays de l'Est. Encore tout un monde à découvrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis comme toi. J'ai réalisé combien je connaissais mal cette littérature. Et c'est vrai que cela vaut la peine de prendre le temps de la découvrir car elle est très riche.

      Supprimer
  14. Tu as bien lue dis donc ^_^ j'adorerais avoir un rythme aussi soutenue !! (je me suis permise de mettre un petit extrait de ton billet de Snjor sur le mien) bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux pas avoir un rythme soutenu tout le temps; même à la retraite, j'ai aussi des moments où je ne suis pas libre, où j'ai besoin de ralentir. Alors toi qui travailles et qui a des enfants, je comprends que tu ne puisses pas lire indéfiniment. Heureusement ce n'est pas la quantité qui compte dans la lecture mais ce que l'on en retire, ce que cela nous apporte ! Tu as bien fait pour Snjor. Je viens te lire.

      Supprimer
  15. Quel riche bilan ! Je dois m'y mettre aux auteurs russes, dès que j'ai le temps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les auteurs russes classiques,j'adore. Les contemporains jusqu'à maintenant, j'ai plus de mal !

      Supprimer
  16. Encore merci pour ces très belles contributions au mois d'Europe de l'Est !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.