dimanche 8 avril 2018

Julos Beaucarne : En voyant naître cet enfant ...

Paulo, fils de Pablo Picasso

Chaque fois que je lis ou que j'écoute cette chanson de Julos Beaucarne, poète et chanteur belge, je me sens touchée par ces paroles qui célèbrent la naissance comme un miracle :  l'enfant comme une somme de tous ceux qui ont existé avant lui, souvenir de visages aimés;  l'enfant comme une continuité de l'espèce humaine, échappé à tant de dangers;   l'enfant, enfin, qui nous prolonge, comme une promesse de bonheur dans un monde qui va mal.


Pieter Breughel l'Ancien (1525-1569) : Noce paysanne

En voyant naître cet enfant
Je voyais du fin fond des siècles
Tous mes ancêtres, tous mes parents
Dans ce petit corps renaître
Je revoyais leurs maisons
Aujourd'hui en démolition
Et les buildings qui essayaient
De nous les faire oublier

Par quel hasard ce bel enfant
A survécu à toutes guerres
Guerre de Troie, guerre de Cent Ans
Échauffourées meurtrières ?
Par quelle fissure du temps
S'est-il glissé jusque maintenant
Défiant la mort, le fer, le vent
Hérode et les tueurs d'enfants ?

Que le vent souffle d'Afrique
Qu'il souffle du Nouveau Monde
Ce sont fusils qui crépitent
Bazookas pan-pan qui grondent
Échapperons-nous, dites-moi,
À cette grande razzia ?
Mon enfant, viens dans mes bras
Fais dodo tout contre moi

Toi qui cherches, toi qui doutes
La vérité s'étiole
À la croisée des sept routes
Y a le nouveau dieu pétrole
On sacrifie sur l'autel
Des petits enfants à la pelle
Le monde fait hara-kiri
Babel fait florès aujourd'hui

Le trac du monde se détraque
Je ne sais quel parti prendre
Face à la Grande Mitraque
D'un monde malade à pierre fendre
J'essaie vite, en cachette
Avant qu'on ne coupe l'herbette,
De bâtir une maison
Sur le sable de mes chansons


Berthe Morisot : mère et enfant

Poème publié dans le cadre du mois belge organisé par Anne et Mina



12 commentaires:

  1. Tu me fais découvrir un texte inconnu de Julos Beaucarne ! Merci pour cette belle participation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse de te faire découvrir ce texte que j'aime tant.

      Supprimer
  2. quelle belle chanson ! on la chanterait volontiers à chaque naissance!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ! Je n'ai pu mettre une vidéo de you tube pour l'entendre car elle n'était pas disponible. C'est dommage car j'aime l'entendre chanter. Mais je trouve que les paroles sont aussi très belles sans musique, comme un poème.

      Supprimer
  3. Un bel anar sympa, ce monsieur ! Bon mois belge Claudia.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Je ne sais pas s'il est vraiment anar mais il aime la liberté, l'amitié, la paix...

      Supprimer
  4. Quel beau texte ! Etant un peu généalogiste je suis fascinée de constater le nombre d'ancêtres qui nous ont précédés, et en effet également tous les évènements auxquels ils ont échappés, afin de nous faire naître.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ! L'on y pense peu quand on tient un nouveau né dans ses bras et pourtant !

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Je suis d'accord, ce poème m'a toujours émue.

      Supprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.