mercredi 30 novembre 2011

Les Romantiques français : des pistes de lecture (1)

Girodet : Atala de Chateaubriand


Quelques suggestions de lecture en ce qui concerne la littérature française. La liste n'est pas exhaustive et si vous voulez  la compléter dans les commentaires, vos conseils seront les bienvenus. N'oubliez par cependant de consulter la liste N2 toujours sur la littérature française que je suis obligée de publier à part à cause du chargement des dossiers. La semaine prochaine je publierai une liste sur la littérature anglaise, allemande, russe ...

 Le  début du romantisme  (1800-1815)

Le romantisme a été longuement préparé au XVIII°siècle par des écrivains comme Jean-Jacques Rousseau (La Nouvelle Héloïse 1761) ou Bernardin de Saint-Pierre (Paul et Virginie 1788).  Mais c'est madame de Stael et François-René de Chateaubriand qui sont les initiateurs du Romantisme en France. Après la Révolution, avec ses espoirs et ses violences, après les changements inéluctables de l'ancien monde,  apparaît ce sentiment d'insatisfaction métaphysique, composante fondamentale de l'âme romantique, source de mélancolie, du recours au rêve. Germaine de Stael avec De la Littérature (1800) et De l'Allemagne (1810), Chateaubriand avec le Génie du Christianisme (1802) sont les fondateurs du mouvement  et incarneront le début du  Romantisme.


Lectures possibles :
Les romans épistolaires et féministes de madame de Stael : Corinne et l'Italie (en partie autobiographique), Delphine.
Chateaubriand : Atala, René, Mémoires d'Outre-Tombe (le premier où il raconte son enfance et son adolescence  est très agréable à lire.)
                                               
Le romantisme 

 La bataille d'Hernani

La Restauration (1814) et la chute de l'Empire (1815) aggravent "le mal du siècle" et l'insatisfaction  profonde d'une jeunesse qui se voit privée à la fois de ses rêves de gloire liés à l'Empire et des libertés. Aussi la poésie lyrique de Lamartine avec les Méditations en 1820 correspondant à cette sensibilité romantique vont remporter un vif succès. Mais c'est dans le domaine du théâtre que la lutte contre le classicisme et la liberté des règles va être le plus intense. La fameuse bataille d'Hernani, drame romantique de Victor Hugo consacre la victoire du Romantisme en 1830. C'est l'apogée du Romantisme.
On a coutume de dater le déclin du romantisme de l'échec des Burgraves, drame de Victor Hugo, en 1843, ou encore de la révolution de 1848 et du coup d'état de 1851 qui amène le Second Empire. Et certes l'évolution de la société de la seconde moitié  du siècle, la révolution industrielle, la foi dans le progrès, le culte de la science, amènent un changement des mentalités qui se marquent en littérature par les mouvements littéraires comme le réalisme ou le naturalisme. Cependant le romantisme n'est pas mort, il évolue vers ce que l'on a appelé le surnaturalisme avec Nerval, Nodier, Aloysius Bertrand... des écrivains comme George Sand, Hugo... continuent d'écrire et  l'influence du Romantisme perdurera encore très tard dans la seconde moitié du XIX siècle.
Lectures possibles
 Lamartine : poésie,  Les Méditations, Jocelyn, Graziella (si cela n'a pas trop vieilli? )

Hugo : ses poésies, son théâtre : Hernani et Ruy Blas qui sont ses deux meilleures pièces, ses romans : Notre-Dame de Paris; les Misérables, Le dernier jour d'un condamné, L'homme qui rit..


Vigny : Les destinées, La mort du Loup, théâtre : Chatterton (je l'ai aimé quand j'étais au lycée mais je ne sais pas si je résisterai à une seconde lecture?)

Dumas : ses romans historiques : Le comte de Monte-Christo, La reine Margot, Les Trois mousquetaires...


Musset : Sa poésie, Les confessions d'un enfant du siècle,  son théâtre toujours aussi vivant sur scène : On ne badine pas avec l'amour, Les caprices de Marianne, Lorenzaccio

George Sand : Indiana, Lélia, Mauprat, Consuelo et la comtesse de Rudolstadt,  Valentine, Horace, Le meunier d'Angibault, Le compagnon du tour de France etc...
 

Théophile Gautier : Histoire du Romantisme que Gautier écrit avant de mourir et qui raconte la bataille d'Hernani, Le capitiane Fracasse, le roman de la momie, Mademoiselle de Maupin

Eugène Sue : Les mystères de Paris (très agréable à lire)


Nerval : Les chimères (poésies) Les Filles du Feu dont Sylvie, Aurélia. Surtout Sylvie!



13 commentaires:

  1. Une très bonne liste, qui donne envie !!!! pour Mme de Staël j'avais tenté le début "Corinne"... mais j'avais eu un peu de mal, il faudrait que j'y revienne !quant à Chateau, il faut vraiment que je lise "les mémoires d'outre-tombe"...

    RépondreSupprimer
  2. On lit rarement Chateaubriand maintenant... Je ne peux m'empêcher de recommander Les mémoires d'outre-tombé. On peut les trouver en deux volumes chez Quarto Gallimard, une très belle collection... Bien sûr, c'est parfois un peu pompeux ("Chateaubriand devient sourd dès qu'il n'entend plus parlé de lui"), mais c'est quand même écrit dans une très belle langue...

    RépondreSupprimer
  3. aucun Théophile Gautier ni George Sand dans ma bibliothèque ! mais tentée... pour 2012.
    je vais voir ce que je trouve chez mon bouquiniste,
    bises

    RépondreSupprimer
  4. Je me note Hugo pour peut-être relire "les misérables" ou Dumas ou encore Musset que j'avais envie de découvrir depuis longtemps... Je suivrais avec beaucoup d'attention la suite de tes listes... A bientôt

    RépondreSupprimer
  5. @ George : J'ai lu un livre de madame de Stael (il y a bien longtemps et je ne sais plus si c'était Corinne ou Delphine) elle y parlait du divorce, sujet tabou à lépoque, de la condition de la femme en général avec beaucoup de conviction. j'avais bien aimé ce roman épistolaire.

    RépondreSupprimer
  6. @ Oui Chateaubriand prend la pose même dans son style! En même temps il peut y avoir une réelle beauté - bien que solennelle- dans son style. Et il peut faire preuve d'humour du moins dans les récits de son enfance!

    RépondreSupprimer
  7. @ mazel : je ne sais si gautier te plaira mais Sand a tellement écrit et si diversement que l'on peut toujours trouver un livre d'elle qui passionne. J'aime beaucoup Les Maîtres sonneurs que j'ai oublié de noter.

    RépondreSupprimer
  8. @ l'or: si tu ne connais pas les pièces de Musset, découvre-les vite. Je les ai vues sur scène à plusieurs reprises, certaines comme les Carpices de Marianne dans un décor contemporain, et ça tient le choc.

    RépondreSupprimer
  9. J'ai envie d'aller faire un tour à Sceaux où il y a une expo Théophile Gautier et je vais revoir mon billet sur le roman de la Momie lu avant d'aller en Egypte dernièrement.

    RépondreSupprimer
  10. @ miriam : Une expo sur Gautier? cela peut être intéressant. Je vais bientôt faire un billet sur son Histoire du Romantisme. Quant au roman de la momie,effectivement, c'est bien pour le challenge.

    RépondreSupprimer
  11. Tout à fait d'accord : Hernani et ruy blas sont à connaître par coeur ! J'avais beaucoup aimé Chaterton : ca me rappelle de bons souvenirs de lecture de ma période romantique.
    PS : J'ai le Eugène Sue qui m'attend depuis un moment, il serait temps que je le sorte !!!

    RépondreSupprimer
  12. Moi aussi j'ai aimé Chatterton! mais je me demande si ce serait le cas maintenant. Il faudra que j'essaie.
    Quant à Hernani et Ruy Blas je connaissais des passages par coeur.

    RépondreSupprimer
  13. oh eugène sue, montand en parle dans une de ses chansons...je me demandais si c'était un nom inventé mais non !!!! je me lancerais bien dans Atala, Chateaubriand oblige !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.