lundi 19 novembre 2012

Bill Bryson: Shakespeare, antibiographie




Non ce n'est pas une biographie de Shakespeare que publie Bill Bryson mais une antibiographie et  d'emblée à l'énoncé de ce sous-titre plein d'humour, j'adore! Je me suis donc plongée avec délices dans cette étude sur mon dramaturge préféré et je n'ai pas été déçue! On connaît si peu de choses de la vie de Shakespeare et on perd même ses traces pendant un laps de temps si long que le mystère qui l'entoure semble avoir échauffé les esprits. Aussi tous ceux qui se sont frottés à Shakespeare y sont allés de leur petite théorie parfois tout à fait vraisemblable, parfois absolument farfelue! Mais dans les deux cas absolument invérifiable et fruit de l'imagination de penseurs dont certains pourtant sérieux, universitaires chevronnés et spécialistes éminents, se sont mis carrément à délirer. Le but de Bill Bryson est donc, tout en menant une enquête fouillée et documentée, en consultant de très près les archives et les  documents authentiques de l'époque, d'analyser toutes les théories échafaudées sur le Barde (ainsi nomme-t-il le plus grand dramaturge de tous les temps!) pour vérifier si elles sont fondées. A la fin de ce petit livre nous savons avec certitude quels faits de la vie et de la carrière de Shakespeare sont connus, avérés -et ils ne sont pas nombreux-  et ce qui a été inventé et ne peut être vérifié.  Chemin faisant nous nous débarrassons de certaines idées toutes faites sur notre dramaturge et nous apprenons beaucoup sur la société élisabéthaine et plus particulièrement sur le théâtre de cette époque.

Mais d'abord pourquoi ne connaît-on pas mieux la vie de Shakespeare et comment ses oeuvres nous sont-elles parvenues? Au XVIème siècle, dans l'Angleterre élisabéthaine, nous explique Bryson, le dramaturge n'a pas le statut qu'il aura par la suite. Il n'est pas l'objet d'un culte même s'il est beaucoup joué et si ses pièces plaisent au public. Shakespeare jouit  d'une certaine notoriété mais ses oeuvres ne lui appartiennent pas, elles sont la propriété de la troupe qui les exploite comme elle le désire. Le texte n'est pas sacré, il peut ne pas être publié car la fabrication d'un Folio est extrêmement onéreuse donc rare, ce qui explique que la majorité des pièces de l'époque se sont perdues et il en va de même de leurs auteurs dont nous ne connaissons rien.
On estime à environ trois mille le nombre de pièces qui furent montées à Londres entre la naissance de Shakespeare et 1642, date à laquelle les puritains firent fermer les théâtres .. Or, de quatre-vingt pour cent de ces oeuvres, nous ne connaissons que le titre.

Si le théâtre de Shakespeare n'a pas sombré dans l'oubli, c'est que ses collègues  Henry Condell et John Heminges réunirent ses pièces, après sa mort, dans un volume, "le fameux Folio de 1623, devenu depuis objet d'une vénération justifiée". S'ils n'avaient pas eu cette initiative, nous ne connaîtrions qu'une infime partie de l'oeuvre du Barde et il ne pourrait occuper la place prépondérante qui est la sienne non seulement à son époque mais dans l'histoire du théâtre en général et dans l'histoire la langue anglaise. Car Shakespeare a utilisé 2035 mots jamais répertoriés avant lui, il est "l'inventeur" de 314 mots nouveaux, et il un tel don de la formule qu'il est à l'origine d'expressions couramment utilisées dans la langue courante.

Les théories développées autour de Shakespeare sont parfois ingénieuses, d'autre fois étonnantes et même complètement folles :

Il existe chez beaucoup de gens un désir très ardent, et semble-t-il insatiable, de croire que les pièces de William Shakespeare ont été écrites par quelqu'un d'autre que William Shakespeare.

A tel point nous explique Bryson que même le directeur artistique actuel du Globe, théâtre créé pour rendre hommage au Barde, est lui aussi un "antistradfordien" !

Voilà pourquoi il est indispensable de souligner que les opinions antishakespeariennes reposent - presque toujours finalement- sur une manipulation intellectuelle ou sur des déclarations aussi catégoriques qu'erronées.

Ainsi par exemple, un collaborateur du New York Times à déclaré que le Barde "n'avait jamais possédé un seul livre", le but étant chaque fois de prouver que Shakespeare étant inculte, n'a pas pu écrire ses pièces!

Cette affirmation ne peut certes pas être réfutée, puisque nous n'avons aucune idée de ce qu'il possédait en dehors de l'immobilier. Mais cet auteur aurait pu tout aussi bien dire que Shakespeare n'avait jamais possédé de chaussures ou de pantalon. Si l'on se fonde uniquement sur les preuves matérielles dont nous disposons, on peut effectivement dire qu'il a passé sa vie à moitié nu!

 Démonstration par l'absurde! Les thèses les plus répandues étant celles de Sir Bacon ou de Marlowe, pour ne citer qu'eux, comme auteurs des pièces de Shakespeare. Bryson les analyse et les réfute avec beaucoup d'humour mais aussi beaucoup de bon sens! Un vrai régal! Ce qui me rappelle les interrogations hilarantes de Woody Allen* à ce propos : Mais si Marlowe a écrit l'oeuvre de Shakespeare, qui a écrit l'oeuvre de Marlowe?

Enfin, laissons à Bill Bryson le mot de la fin :

Quand on y réfléchit, il est stupéfiant qu'un homme ait été capable de produire à lui tout seul  une oeuvre aussi somptueuse et sage, aussi variée et palpitante, une oeuvre dont le charme agit encore et toujours. Mais c'est précisément la marque du génie. Un seul homme est en position de nous faire ce présent incomparable, un seul en possédait le talent. William Shakespeare était indiscutablement cet homme, et qu'importe, au fond qui il était?


*Woody Allen : Shakespeare et moi
" Demandez à l'homme de la rue qui a écrit les pièces intitulées Hamlet, Roméo et Juliette, le Roi Lear ou Othello, et dans la plupart des cas, vous obtiendrez cette réponse assurée: "Le Barde immortel de Stradford-sur-Avon."
Demandez-lui alors quel est l'auteur des sonnets shakespeariens, et voyez si vous ne récoltez pas la même réponse illogique.
Posez maintenant ces questions à l'un ou l'autre de ces détectives littéraires qui surgissent ça et là depuis des années, et ne soyez pas surpris d'obtenir en réponse des noms aussi divers que sir Francis Bacon, Ben Jonhson, la reine Elisabeth, voire même l'anonyme de service qui se prenait pour Shakespeare et l'était peut être.
L'on peut trouver la plus récente de ces théories dans un livre que je viens de lire, et qui tente d'apporter la preuve irréfutable que le véritable auteur des oeuvres de Shakespeare était Christopher Marlowe.**
Ce livre est extrêmement convaincant, et quand j'en eus achevé la lecture, je ne savais plus très bien si Shakespeare était Marlowe ou si Marlowe était Shakespeare ou l'inverse.  Tout ce que je sais, c'est que je n'aurais pas prêté d'argent ni à l'un ni à l'autre- et pourtant j'aime leurs oeuvres!
"

** qui au demeurant est mort bien avant que la majorité des oeuvres de Shakespeare soient écrites!

Merci à Maggie pour le prêt de ce livre ! Voir son billet ICI



Challenge illimité de Maggie et de Claudialucia

Rejoignez-nous!



17 commentaires:

  1. Bien bien, je suis prête!!
    Je sens que je vais apprendre plei n de choses (jamais lu Shakespeare, quelle honte) (mais vu des films, pièces et opéras, ça compte quand même)

    RépondreSupprimer
  2. Il faut que je me procure cet ouvrage ! Dis moi, tu parlais d'une lecture commune autour de Shakespeare, c'est déjà prévu ? je voudrais m'y joindre !

    RépondreSupprimer
  3. je l'ai déjà noté, comme tous les livres de Bill Bryson, mais quand y arriverais-je (refrain bien connu !!)

    RépondreSupprimer
  4. je me suis infiniment amusée ET instruite à la lecture de ce livre
    moi qui adore les biographie j'étais heureuse et comme en plus j'aime l'humour de Bryson c'était un feu d'artifices
    Ton challenge est vraiment une réussite !

    RépondreSupprimer
  5. http://miriampanigel.blog.lemonde.fr/2012/11/20/jules-cesar-shakespeare-retour-au-texte-apres-le-film/
    au hasard un petit lien pour le challenge

    RépondreSupprimer
  6. Sous la plume de Bill Bryson, cela doit valoir le détour !

    RépondreSupprimer
  7. @ Keisha : Ca y est, il est envoyé! Je te souhaite une bonne lecture!

    RépondreSupprimer
  8. @ Keisha : Ca y est, il est envoyé! Je te souhaite une bonne lecture!

    RépondreSupprimer
  9. @ Océane: Bill Bryson est un livre voyageur de Maggie! Pas de LC pour l'instant mais on peut s'en concocter une! Qu'en penses-tu?

    RépondreSupprimer
  10. @ aifelle : et oui refrain connu! Mais il se lit vite celui-là!

    RépondreSupprimer
  11. @ miriam : même remarque que pour Océane; C'est un livre voyageur! Voir Maggie.

    RépondreSupprimer
  12. @ Dominique : amusée et instruite! C'est exactement ça! Que demander de plus!

    RépondreSupprimer
  13. Je garde un très bon souvenir de cette bio ou on apprend beaucoup : surtout à regarder d'un oeil suspect toutes les biographies précédentes

    RépondreSupprimer
  14. @ maggie : C'est juste! On ne se doute pas que des biographes qui paraissent si sérieux puissent avoir autant d'imagination ; qui plus est, ils se persuadent qu'ils détiennent la vérité!

    RépondreSupprimer
  15. http://les4saisons.over-blog.com/shakespeare-antibiographie/bill-bryson

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.