jeudi 17 mars 2016

Johan Sebastian Welhaven : La neige tombe, ardente et vive

Gustav Fjaestad peintre suédois

Johan S. Welhaven poète romantique norvégien
Johan S. Welhaven
Le poète Norvégien romantique Johan Sebastian Welhaven (1807-1873) est né à Bergen d'un père norvégien et d'une mère danoise. Pour libérer leur pays de la tutelle du Danemark, les écrivains nationalistes norvégiens se font à cette époque les défenseurs de leur langue et de leur culture. Dans la lutte qui l'oppose au poète Henrik Wergeland, son camarade d'université, Johan S. Welhaven prend le parti de la langue et de la culture danoise.  
Ses poèmes harmonieux, nous dit-on, parlent avec subtilité du sentiment amoureux. Il s'inspire aussi des légendes et des mythes nordiques.  
Il m'a été impossible de trouver des recueils de ses oeuvres en français et, en surfant sur le net, je n'ai découvert que cette poésie The snow’s now falling thick and fast (1838) traduit en anglais par un norvégien dont je vous invite à lire le site ICI
J'ai pu lire aussi un poème en français sur les canards sauvages qui a directement inspiré la pièce de théâtre de Henrik Ibsen dont j'ai parlé hier, La cane sauvage mais je n'ai pas aimé la traduction. Vous avouerez que c'est bien peu pour connaître un poète et c'est assez frustrant! 

Pourtant, j'aime énormément cette poésie sur la neige The snow’s now falling thick and fast où le poète décrit avec vérité et humour un petit garçon en train de s'amuser dans la neige jusqu'à épuisement. On a le sourire aux lèvres à la fin de ce texte plaisant et vivant.

Esbjorn sur les skis  Carl Larsson


The snow’s now falling thick and fast

The snow’s now falling thick and fast,
And the boy runs hither and thither.
A great many miles does he slither
And slide now before the day’s past.

Great blocks of snow in the courtyard he rolls,
And into stout soldiers he makes them;
Much effort and toil does it take him.
The soldiers are given eyes made of coal.

He trundles the snow as if in a trance,  
While the towering  warriors stand gazing;
A breastwork he now works on raising.
The broomstick he gives them serves as a lance.

And now he is done, and his strength is no more;
His hands are both frozen and stinging.
With strong dreams soon to be winging
A restless night the boy has in store.
                                                                     
You hear him exclaim, the tired little one:
‘Tomorrow they all will do battle!’
Then rainclouds the sky shake and rattle,
And his warriors soon are all gone.

Il m'a fallu traduire ce poème pour ceux d'entre vous qui ne lisent pas l'anglais. Je sais, c'est assez outrecuidant de m'improviser traductrice alors que je n'en ai pas les compétences mais.. c'est pour les besoins de la cause.
 
Carl Larsson

La neige tombe, ardente et vive

La neige tombe, ardente et vive,
Le jeune garçon court de ci de là
De l’instant présent au jour finissant
Sur de nombreux miles, il glisse et patine.

Dans la cour, il roule des boules de neige
Et il les façonne en soldats farouches
C’est un gros effort et un dur travail
Il donne aux soldats des yeux de charbon

Et puis comme en transe il pousse la neige
Imposants guerriers au regard figé

A présent érige un rempart fragile
 leur donne un balai qui leur sert de lance. 

Maintenant c’est fait, le voici sans force.
Ses mains sont gelées, cuisantes à la fois.
De rêves violents bien
vite mouillé
 le petit garçon a sa nuit troublée.

Vous l’entendez dire, le petit bonhomme :
« Demain, tous iront au champ de bataille! »
Nuages de pluie au ciel s'entrechoquent.

Ses guerriers bien vite ont tous disparu.


*thick and fast adv : à un rythme infernal
slither and slide : glisser et ramper, onduler :  termes souvent employés pour un serpent. Ici , dans la neige, j'ai pensé à la luge et aux patins = glisser, patiner
A breastwork he now works on raising : il élève un mur défensif construit à la hâte 
*as if in a trance : comme s'il était en transe 
* A restless night the boy has in store : il passe une nuit agitée
*You hear him exclaim, the tired little one : Vous l'entendez s'exclamer, le petit garçon, fatigué 




 

21 commentaires:

  1. Moi aussi j'essaie de traduire quand le texte est en anglais!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas facile! Et si tu vois des erreurs, tu me le dis!

      Supprimer
  2. Effectivement, la fraîcheur de ce poème est touchante.
    Ce jeune général en chef d'une armée de soldats de neige me rappelle mon enfance. J'étais, certes, moins imaginative, mais je garde le souvenir, plus de 60 ans plus tard, de mes mains gelées et cuisantes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, nous avons tous eu le bonheur de vivre cela et c'est pourquoi j'aime ce poème pris sur le vif!

      Supprimer
  3. Très sympa et enjoué. Bon séjour norvégien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, j'ai encore le temps, c'est pour le mois de Mai.

      Supprimer
  4. Alors tout d'abord, le lien ne marchait pas alors qu'il est exactement comme celui que tu m'as laissé ! Heureusement sur la page où nous arrivons, on nous invite à cliquer sur "accueil" donc pas de panique mais c'est étrange, je vais encore comparer les deux liens...
    Ensuite, bravo pour ta traduction et le travail fourni, c'est parfait ! Sinon, ce poème (dont je n'aurais pas tout saisi sans ta traduction) est délicieusement frais (pas seulement à cause de la neige), les impressions du garçonnet sont bien vues...Quelle tristesse quand toute une armée aussi bien bâtie fond et retourne à l'eau dont elle vient !^-^! Bises Claudia, je sens que ce voyage va être riche en découvertes ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui,l'imagination du petit garçon m'enchante. Il me rappelle ma petite fille. j'aime l'enfance pour ce pouvoir d'imagination.

      Supprimer
  5. Claudia, je suis retournée éplucher les liens : celui que tu m'avais laissé et celui qui s'affiche aujourd'hui. Deux dissemblances de taille : la première, c'est que après claudialucia-malibraie.blogspot.FR, le FR 'affichait en COM, un des gros soucis de BS quand ils sont passé de COM à FR et visiblement ce n'est toujours pas réglé depuis 4 ans ! Ensuite, tu as peut-être changé le titre car j'avais "la-neige-va" et ici c'est "la-neige-tombe"! Alors une seule erreur disqualifie un lien mais deux...n'en parlons pas ! C'est très très susceptible un lien, ça a vite fait de se casser ! :D Tu sauras pour la prochaine fois : ne jamais changer un titre après programmation et changer systématiquement le .COM en .fr (en minuscules, toujours) ! Merci à toi d'avoir essayé, nous avançons !^-^ Gros bisous♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement,j'ai changé le titre. Donc je suis avertie et je ne le ferai plus. Après pour com et fr, c'est d'accord! Bon, on essaiera à nouveau!

      Supprimer
    2. Super ! On touche au but ! :D Bisous tardifs, je file au lit ! ;)

      Supprimer
  6. Merci pour la traduction ! on se représente bien la scène de ce petit garçon dans la neige. Les illustrations sont superbes, je me souviens avoir choisi le premier tableau pour mon blog il y a longtemps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le premier tableau est d'un peintre suédois que j'ai eu le plaisir de voir dans les musées de Stockholm.

      Supprimer
  7. C'est bien en Norvège que tu pars ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pars en Norvège au mois de mai et je n'ai pas fini de lire norvégien d'ici là au risque de vous lasser! Mais c'est une littérature riche et tellement variée qu'elle vaut la peine d'être connue.

      Supprimer
  8. J'aime quand "tu nous lasses" de si beaux écrits,
    quelle chance tu as! tu vas vivre de belles et longues journées!

    RépondreSupprimer
  9. Merveilleux âge de l'enfance où tout se vit plus intensément ...
    En tant que parent (ou grand-parent) on peut aussi revivre ces moments forts ....en souriant
    bisesss Claudialucia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ce que je ressens. Un charmant poème,amusant, trop peu évidement pour connaître vraiment l'auteur!

      Supprimer
  10. Trop chou! Je suis contente que ses guerriers aient fondu.
    Et surtout Merci pour la traduction, sans laquelle je n'aurais pas apprécié ce poeme complètement.

    RépondreSupprimer
  11. Oui, trop chou! Lui ne doit pas être content! Quelle déception au réveil!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.