jeudi 2 mars 2017

Venise au temps du carnaval (7) : Ca Pesaro, musée d'art moderne

Le Grand Canal et la Ca Pesaro

Le masque de la journée


Jeudi 23 Février : le masque du jour de Léonie

  Ca Pesaro

Ca Pesaro source
La Ca Pesaro qui appartenait à la famille Pesaro avant de devenir un musée, est un immense palais en marbre blanc dans le style baroque vénitien, construit par Baldassare Longhena, l'architecte de la basilique Santa Maria della Salute à la fin du XVII siècle et terminé par Gian Antonio Gaspari de 1703 à 1710.
Il abrite deux musées que je n'avais jamais visités malgré mes visites à Venise : un musée d'art moderne et le musée des arts orientaux.

Le musée d'art moderne

Vue sur le grand canal de la Ca Pesaro
Le musée abrite des oeuvres du XIX au XXième siècle. A partir d'acquisitions faites pendant les biennales, il s'enrichit grâce à des dons privés. 
 Certaines salles étaient fermées, nous n'avons pas pu voir, par exemple, la Salomé de Klimt. 
J'ai aimé cette visite, loin de la foule, avec toute la possibilité de rester longuement devant une oeuvre sans être bousculée.

 Rodin et Bonnard

Le Penseur, les Bourgeois de Calais,
Les artistes français nous accueillent avec deux superbes sculptures de  Rodin : Le Penseur, Les
 Bourgeois de Calais et un très beau Pierre Bonnard : La baigneuse

La Baigneuse de Pierre Bonnard
Mais le musée présente aussi un grand nombre de peintres italiens ou d'autres nationalités. Ainsi ce portrait peint par Fernand Knopff, un peintre belge symboliste (1858_1921) que j'ai déjà rencontré à Bruxelles.
Fernand Knopff : portrait de mademoiselle de Rothmaler (1889)

Parmi les  peintres italiens :

Umberto Maggioli

Umberto  Moggioli (1886_1919) : Le printemps à Treporti (1914)
Umberto Moggioli (1886_1919) est un peintre vénitien qui a a étudié à l'école de Burano où il s'installe avec sa femme. Il s'est spécialisé dans les paysages correspondant à son besoin de solitude et de silence contemplatif. Plus tard, il s'installe à Rome où sa peinture évolue vers des couleurs plus lumineuses et des paysages à l'horizon limité. Il  y mourra en 1919. J'aime beaucoup l'ambiance sereine et paisible de ce matin de printemps avec cette femme qui donne le sein à son bébé et les hommes occupés aux travaux agricoles.

Arturo Martini

Arturo Martini Portrait de Lilian Gish 1929
La finesse de cette sculpture d'Arturo Martini rend hommage aux traits délicats de Lilian Gish, la grande actrice américaine du cinéma muet.

 Umberto Boccioni

Umberto Boccioni (1882_1916): portrait de la soeur de l'artiste (1904)

Umberto Boccioni (1882_1916) est l'un des grands représentants avec Luigi Russolo, Carlo Carrà et Gino Severini, du mouvement futuriste qui naît autour du poète Filippo Tommaso Marinetti. Les futuristes s'insurgent contre la nostalgie du passé et exaltent le mouvement qui régit la vie moderne. Ce mouvement magnifie la vitesse, la beauté de la machine (la voiture),  et emprunte au cubisme et au divisionnisme pour  donner le sentiment d'un dynamisme, d'un élan impétueux, à travers une forme fractionnée, démultipliée. Dans cette salle, on ne voit de Umberto Boccioni qu'un peinture très classique. C'est le reproche que l'on peut faire au musée qui ne possède pas assez d'oeuvres d'un même artiste pour nous montrer leur évolution et leur période la plus représentative. Cela m'a laissée un peu sur ma faim.
Cependant, le musée regroupe les tableaux par thèmes et grandes périodes et je n'ai pas boudé mon plaisir car j'ai eu plusieurs coups de coeur qui m'ont donné envie de mieux connaître la peinture moderne italienne.  Mais j'aime le futurisme pour avoir vu une exposition sur ce mouvement à Venise il y a quelques années aussi je ne résiste pas à vous montrer cette peinture de Boccioni.  Représentative du futurisme, elle n'appartient pas à ce musée.

Umberto Boccioni : la rue entre dans la maison (1911) musée du Hanovre

Mario Sironi 

Mario Sironi(1885 -1961) : paysage urbain (1924)

Mario Sironi (1885-1924) est lui aussi un peintre italien, qui devint le peintre officiel de Mussolini. Il se rattache au futurisme vers 1914.  En 1922 il se rapproche du Novecento, prolongement du futurisme dans l'Italie fasciste. Ce mouvement naît à Milan et veut être un retour aux formes classiques. Le paysage urbain fait partie de cette période. L'éclipse appartient à sa période après guerre.

Mario Sironi (1885 -1961)  : Eclipse ( 1942)

 Giorgio de Chirico

Giorgio de Chirico  (1888-1976) : Bains mystérieux (1933)
Né en Grèce, Giorgio de Chirico est un peintre italien qui meurt à Rome en 1976.  Il est d'abord adulé par les surréalistes avant d'en être rejeté. Ce tableau Bains mystérieux appartient à un ensemble de douze peintures explorant le même thème et portant le même titre. Il introduit dans un paysage en apparence réaliste des détails étranges, inattendues. Il a appelé cette période : "peinture métaphysique" car elle est né d'une vision qui lui a permis de découvrir le monde pour la première fois, de comprendre ses symboles, d'explorer ses mythes.

«l’idée des bains mystérieux me vint alors que je me trouvais dans une maison où le sol avait été bien lustré avec de la cire. Je regardai un homme qui marchait devant moi et dont les jambes se reflétaient dans le sol. J'eus l'impression qu'il pouvait plonger dans ce sol, comme dans une piscine, qu'il pouvait s'y mouvoir et même nager. Ainsi j'imaginais ces étranges piscines avec des hommes immergés dans cette espèce d'eau-parquet qui sont immobiles et bougent».

Carlo Carrà

Carlo Carrà 1881_1966) : Tramonto al Mare (1927)

Carlo Carrà 1881_1966) : le cheval (1937)
Carlo Carrà est lui aussi comme Boccioni, le cofondateur du futurisme mais après la guerre de 1914, il se détourne du futurisme pour subir l'influence de la peinture métaphysique de Chirico. Puis il revient à des oeuvres plus classiques comme celles ci-dessus.
Et pour le plaisir des yeux ce tableau futuriste de Carrà qui lui aussi n'est pas à la Ca Pesaro : Le cavalier. Admirez le mouvement, la vitesse et la puissance qui émanent de cette peinture.

Carlo Carrà : le cavalier

Giorgio Morandi

Giorgio Morandi (1890-1964) : vases et bouteilles (1948)





Même s'il a été attiré tour à tour par le futurisme, la peinture métaphysique, Giorgio Morandi n'appartient pas à une école particulière. Mais Cézanne exerce sur lui une influence majeure. La plus grande  partie de son oeuvre est consacrée aux nature mortes. La Ca Pesaro en présente deux, dont celle  intitulé vases et bouteilles. J'aime beaucoup cette composition, ces coloris où domine le blanc et cette impression de "toucher" la matière avec mon regard !

et encore quelques coups de coeur

Bice Lazzari ( 1900_1981) : Situation (1951)

Ennio Morlotti (1910 -1992) Campagne automnale

Mark Tobey (1890-1976)  : Précipice (1957)
Mark Tobey est un artiste américain (1890_1976). Il a étudié la calligraphie chinoise et la peinture zen qui ont grandement influencé son oeuvre. 

Quelques images de l'extérieur vues du musée

Cour intérieure du palais Pesaro


Vue de la ca Pesaro sur le canal





4 commentaires:

  1. Tu nous fais découvrir de nouveaux artistes je n'avais rien vu de Sironi ni de Carra, en revanche, j'ai vu la maison de Morandi à Bologne. Quel merveilleux voyage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien aimé ce musée, même si j'aurais eu envie d'en voir plus sur chaque peintre. Il y avait aussi le musée oriental au dernier étage de la Ca Pesaro. on l'a vu très rapidement parce que Léonie était fatiguée.

      Supprimer
  2. Merci pour cette présentation bien illustrée, Claudialucia.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.