dimanche 24 mars 2019

La Provence de Van Gogh : les carrières de Lumière et Saint Paul de Mausole

Comme chaque année, je vais voir la carrière de Lumières des Baux mais cette fois-ci je pars pendant un week end. Ainsi je redécouvre, en touriste, ce que je fais pas souvent, l'habitude aidant, combien ma région est riche, belle, lumineuse et embaumée en ce début de printemps. Les arbres fruitiers sont fleuris, les romarins aussi. Et pendant deux jours, nous allons voir les paysages de Van Gogh, à la fois reproduits sur les immenses murs de la Carrière et dans la réalité, en visitant le village des Baux et son château et le monastère de Saint Paul de Mausole, hôpital psychiatrique où le peintre passa sa dernière année entre 1889 et 1890.


 La carrière de Lumière


La Carrière de Lumière, située au coeur des Alpilles, offre un spectacle sons et lumières 2019 sur Van Gogh intitulé Une nuit étoilée. Dans ce lieu gigantesque, sur ces parois de 14 mètres de haut, je me sens complètement immergée dans ces masses lumineuses; je marche non seulement au  milieu des iris, des tournesols, des blés mais aussi dessus. Des fleurs et des étoiles jonchent le sol et les images en mouvement donnent l'impression de se précipiter vers le spectateur.











Au milieu des paysages provençaux, on voit aussi l'inspiration nordique du pays natal du peintre.






J'ai beaucoup aimé ce spectacle mais un peu moins le choix musical parce qu'il ne correspondait pas, à mon goût, à l'atmosphère créée par les oeuvres. Alors que je ressentais la chaleur de la lumière et du soleil provençal, l'apaisement et la sérénité procurés par les fleurs et l'or des blés, l'accompagnement musical proclamait le contraire. Je suppose qu'il voulait souligner l'intense mouvement tourbillonnant et violentdu pinceau de Van Gogh et l'éclat très vif des couleurs mais il m'est apparu dissonant par rapport à ce que je ressentais.
 

Un second film consacré au Japon rêvé et les images du monde flottant réalisé à partir des estampes des plus grands peintres du pays, montre l'influence exercée par l'art japonais sur les artistes français du XIX siècle.







 Saint Paul de Mausole

 
 Le monastère Saint Paul de Mausole, situé près du site antique de la cité gallo-romaine de Glanum, apparaît dans un paysage d’oliveraie au pied des Alpilles. Son clocher roman à deux étages de plan carré est coiffé d’un toit pyramidal. 
A l’intérieur se trouve un magnifique cloître roman du XI ème et XIIème siècle.
 








 
Monastère de Saint Paul Mausole Saint rémy de Provence

Chef d’œuvre de l’art roman provençal, le monastère et son cloître doivent leur  nom à la proximité du site du mausolée des « Julii» (de la famille de l’épouse de César). Ce mausolée est en fait un cénotaphe érigé en -30 ou -20,  élevé à la mémoire de Caius et Lucius César, petit-fils de l'empereur Auguste.

L'asile psychiatrique et Vincent van Gogh 


Le Docteur Mercurin rachètera le site en 1807 et le dynamisera pendant près de quarante ans. En 1852, le préfet des Bouches-du Rhône instaure un arrêté par lequel « l’établissement de Saint Paul demeure autorisé comme asile privé, uniquement consacré aux aliénés, pour 50 hommes et 50 femmes ». Conformément à la loi de 1838 et l’ordonnance de 1839, différents médecins et laïques associés aux Sœurs de Saint Vincent de Paul puis de Saint Joseph de Vesseaux à partir de 1866 prennent charge de l’établissement.

La chambre de Van Gogh Vincent van Gogh occupa pendant  53 semaines une chambre dans le « pavillon des hommes » dont vous pouvez découvrir la reconstitution en haut de l’escalier roman classé.
C’est à son arrivée le 16 mai 1889 que cette chambre  spartiate lui fut attribuée. Van Gogh put bénéficier d’une seconde chambre qui lui servit d’atelier, et d’une troisième pour stocker ses tableaux. Il les occupera  jusqu’à son départ le 16 mai 1890.  (Texte et site ici )

25 commentaires:

  1. C'est magnifique ! Je vais beintôt pouvoir voir ce type d'expo immersive mais sur d'autres peintres... J'ai vu At eternity's gate, un film sur Van gogh magnifique et j'ai encore "La passion Van gogh en DVD à voir !

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Merci ! Pas facile de photographier dans le noir mais il y a tellement de couleurs que l'on y parvient plus ou moins.

      Supprimer
  3. je garde un souvenir très vif de Saint Paul, j'ai fait une multitude de photos qui ressemblent un peu aux tiennes
    les carrières c'est un spectacle qui a l'air magique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, très joli petit monastère et Glanum, à côté, est à voir aussi.

      Supprimer
  4. J'ai visité il y a longtemps le monastère de St Paul où la présence de Van Gogh se fait encore sentir et j'en ai gardé un souvenir fort. Merci pour ce reportage.
    Bon lundi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus que la chambre, ce sont les paysages autour du monastère qui font sentir la présence de Van Gogh.

      Supprimer
  5. J'aurais bien aimé tomber sur Van Gogh l'année où je suis allée aux Carrières .. Dommage pour l'accompagnement musical, il est important dans ce lieu-là. Je n'étais pas allée à Saint-Paul-de-Mausole. C'est une région qui nécessiterait des séjours répétés tellement elle est riche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai et quand on vit sur place, on finit un peu par l'oublier.

      Supprimer
  6. Une expérience du même genre sur Van Gogh vient d'avoir beaucoup de succès à l'ancienne Bourse de Bruxelles. Je ne sais pourquoi, cela ne me tente pas, j'y vois un détournement commercial de son oeuvre et pourtant, j'imagine bien que ce peut être une approche intéressante.
    Je crains que ces projections ne détournent des vraies toiles, de la peinture qui ne bouge pas, si tu comprends ce que je veux dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pour l'ancienne bourse de Bruxelles.. Par contre pour les carrières, c'est un lieu à voir en soi, c'est assez impressionnant au niveau des dimensions et c'est là que Cocteau a tourné son Orphée.
      je suis d'accord avec toi : des projections sur un mur, fussent-elles à cette dimension et de cette qualité, ne remplaceront jamais l'oeuvre elle-même, la toile, les matériaux, l'émotion que le rendez-vous avec le peintre procure. Mais c'est une autre sorte de plaisir que l'on ressent dans les Carrières, on se coule dans l'image, on en est enveloppé de la tête au pied; il y a quelque chose de magique dans cette symphonie de couleurs.

      Supprimer
  7. Touriste fans ton pays!une démarche qui me plait dommage que les carrières étaient fermées en février

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, c'est bien agréable ! Les carrières ferment à partir du mois de Janvier pour rouvrir en mars, le temps de préparer les projections suivantes.

      Supprimer
  8. Comme c'est beau! Un bon supplément aux oeuvres de Vincent van Gogh qui nous aide à rafraîchir notre mémoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense aussi que c'est un moyen d'amener des personnes qui ne vont pas dans les musées à découvrir un peintre et peut-être à vouloir aller plus loin ?

      Supprimer
  9. PS : tu utilises quel type d'appareil photo ? Moi j'ai juste mon i phone et un petit appareil samsung et c'est mauvais...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi c'est mon téléphone qui a fait ces photos. Ensuite, j'ai un petit logiciel qui permet d'éclaircir l'image, de la recadrer si besoin.

      Supprimer
  10. Surtout tes trois premières photos pourraient être des toiles de Van Gogh avec les silhouettes en contre jour. D'ailleurs dans le dernier n° de "Ça m'intéresse" il y a une analyse d'une oeuvre de lui "le Semeur" 1888

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas seulement les trois premières photos.
      je ne me souvenais pas que le champ aux corbeaux n'était pas provençal.

      Supprimer
  11. Le "champ de blé aux corbeaux" n'a pas été peint à Arles mais à Auvers-sur-Oise. Je pense souvent à l'endroit où il a posé son chevalet, il y a un panneau qui la rappelle, c'est en montant par un petit chemin vers le cimetière.
    (Demain j'accompagne mon mari au jardin du docteur Gachet, nous avons la chance d'habiter tout près d'Auvers. A l'auberge Ravoux où Van Gogh a vécu ses derniers mois, sa chambre se visite mais ne se photographie pas)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le jardin du docteur Gachet ? Tu nous montreras des photos, j'espère.

      Supprimer
  12. Bonjour Claudia, Ca ne te dérange pas si je mets de deux tes photos pour un billet ( ce n'est pas pour tout de suite). Evidemment, la source apparaîtra.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux les utiliser, bien sûr, cela ne me dérange pas!

      Supprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.