mardi 14 mai 2019

Norman Doidge : Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau


J’ai d’abord été un peu inquiète en recevant le livre de Norman Doidge, psychanalyste, chercheur et professeur à l’université de Toronto et de Columbia à New York,  « Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau :   guérir grâce à la neuroplasticité »  car je me suis demandée si je n’allais pas caler ,- moi qui ne suis pas scientifique -, devant ce pavé de 400 pages! Mais non, le livre est à la portée de tous avec des explications scientifiques claires et précises, toujours illustrées par des expériences passionnantes. La rencontre de personnes malades qui ont été transformées par les pouvoirs de la neuroplasticité du cerveau  donne une dimension humaine à cet essai.

La découverte de la neuroplasticité du cerveau est encore bien récente et s’est heurté pendant des années au cours de la deuxième moitié du XX siècle au scepticisme des chercheurs tenants de la localisation.
Pour les localisationnistes, certaines zones du cerveau sont spécialisées  et correspondent selon leur localisation à des fonctions précises et non modifiables. Pour eux,  si  l’une des zones est lésée, une autre ne peut pas prendre sa place. Les scientifiques, qui ont découvert la plasticité du cerveau comme le professeur Paul Bach-y-Rita ou le professeur Michael Merzenich affirment, au contraire, que si certaines parties du cerveau sont abimées, d’autres peuvent prendre le relais. Ils ont nommé cette propriété du cerveau, la neuroplasticité, de « neuro » pour « neurones » et de « plasticité » pour exprimer ce qui est malléable, transformable. Cette découverte est révolutionnaire car elle implique qu’un cerveau lésé peut se remodeler de façon à ce que la partie endommagée soit remplacée par une autre. Ainsi par des exercices physiques et mentaux, soutenus, répétés pendant des heures et programmés sur des mois, certains patients, victimes d’un accident cérébral, peuvent se remettre à marcher ou à parler. Le champ d’application de cette découverte est large et infinie, elle concerne la formation professionnelle, l’éducation comme celle des enfants qui ont des troubles du langage ou d’apprentissage, des personnes âgées dont la mémoire est défaillante, des victimes des TOCS… Mais elle peut avoir aussi des résultats nocifs, de mauvaises habitudes,  des pensées constamment négatives, des comportements sociaux, en transformant notre cerveau, nous ancrent dans une rigidité qui peut nous porter préjudice.

Si j’ai choisi de lire Les étonnants pouvoirs de la transformation du cerveau à l’opération Masse critique Babelio, c’est, bien sûr, que le sujet m’interpellait de prime abord car le cerveau est à lui seul un monde surprenant, extraordinaire, que les chercheurs, de l’antiquité à nos jours, sont loin d’avoir exploré complètement et qui a encore beaucoup de secrets à nous révéler. Lire ce livre m’a permis une plus grande compréhension du fonctionnement de notre cerveau et de nos comportements. Je l’ai trouvé passionnant. Il m’a apporté une grande bouffée d’optimisme et d’espoir.  Et je dois l’avouer je me suis même inscrite à l’entraînement Dynamic Brain sur des entraînements conçus par le docteur Michael Merzenich et d’autres scientifiques pour améliorer la mémoire ! https://dynamicbrain-fr.brainhq.com/default/start#




 Le professeur Paul Bach-y-Rita, chercheur à l'université du Wisconsin  dont les recherches ont révolutionné les domaines de la neurobiologie et de la rééducation, est l’ inventeur de la vision tactile. C'est en 1969 qu'il a mis au point un système de suppléance visuelle à destination des non-voyants. Il est décédé en 2006. 









Michael Merzenich, née en 1942, est un neuroscientifique et professeur émérite américain. Il enseigne à l'Université de Californie à San Francisco depuis 1980. Il est connu pour ses recherches sur la plasticité cérébrale.







Merci à Babelio Masse critique et aux Editions Belfond

18 commentaires:

  1. Ce sujet est passionnant. J'en avais déjà entendu parler, et vu à l'oeuvre avec des parents qui avaient une petite fille handicapée mais la méthode portait un autre nom dont je ne me souviens plus. Les exercices pour stimuler la mémoire sont-ils intéressants ?
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  2. je note immédiatement ce titre même si j'ai déjà lu beaucoup sur le sujet en particulier Damasio qui depuis des années nous montre comment le cerveau fonctionne, comme naissent nos émotions, comment nous compensons certains manques
    c'est un sujet passionnant et ce livre va rejoindre ma bibliothèque sans tarder et je vais comme toi aller tapoter sur ce site curieuse toujours !!!

    RépondreSupprimer
  3. Je ne suis pas scientifique du tout non plus, mais ce sujet m'est un peu plus familier depuis que j'écoute régulièrement "la tête au carré" sur France Inter qui aborde souvent l'état des recherches et les dernières parutions. C'est en effet assez fascinant. Je vais suivre ton lien sur l'entraînement ..

    RépondreSupprimer
  4. Ravie de te retrouver sur le blog! Je commençais à m'inquiéter. C'est que tu étais occupée à des études scientifiques! Quel témérité! Et il semble que tu sois récompensée!

    RépondreSupprimer
  5. Un sujet intéressant. Je suis plus littéraire que scientifique mais ton billet m'attire.
    Daphné

    RépondreSupprimer
  6. Ce livre devrait me passionner, le principal sujet d'observation étant moi-même : une fois où j'avais été hospitalisée avec une très forte fièvre mon cerveau s'est scindé en deux, une partie était inhibée, celle de la langue maternelle, je ne pouvais plus réfléchir qu'n allemand (nous rentrions d'Allemagne) et mon vocabulaire étant peu étendu j'étais assez limitée. Et puis mon cerveau créatif s'est révélé, je rêvais de scènes extraordinaires, hélas cela a passé une fois la fièvre partie. N'est pas Picasso (ni Mozart) qui veut
    Ce qui est rassurant toutefois est la possibilité de régénérescence et d'apprentissage à tout âge de cet organe

    RépondreSupprimer
  7. Tu nous donneras des nouvelles de ton entraînement ? Mieux que la lecture et les sudokus ? Je plaisante, le sujet est passionnant.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai l'impression d'avoir vécu une expérience de ce type tout au long de l'année dernière. A la suite d'une chute qui m'avait bien secoué le cerveau (!), j'ai souffert de différents problèmes qui ont variés le temps passant, jusqu'à me retrouver aujourd'hui, tout à fait "normale". J'ai le sentiment qu'il a fallu tout ce temps à mon cerveau, pour se reconfigurer et compenser mes divers déficits. Heureuse de te relire Claudialucia.

    RépondreSupprimer
  9. La plasticité du cerveau en quelque sorte à la Uri Geller. J'ai tendance à y croire fortement. Il faut y ajouter l'entraînement à l'ouverture. Un sujet en plein développement de facultés que nous avons lentement perdu malheureusement dans le temps.

    RépondreSupprimer
  10. J'étais persuadée d'avoir laissé un commentaire....
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  11. Sujet passionnant. Ton commentaire sur l'accessibilité de l'ouvrage pour un non-scientifique me rassure ! Je le note et vais faire de ce pas un petit tour sur le site Dynamicbrain. As-tu pu suivre les exercices et si oui, quelles en sont les enseignements?

    RépondreSupprimer
  12. Il me semblait t'avoir laissé un commentaire, ma mémoire me trompe-t-elle ? J'espère que ce long silence n'a rien d'inquiétant, un voyage peut-être. Amicalement.

    RépondreSupprimer
  13. Une excellente vulgarisation. L'exploration du cerveau et de son fonctionnement passent par l'imagerie médicale, essentielle, je suppose que votre livre l'évoque dans le cadre de la neuroplasticité.
    En Belgique, à Liège en particulier, il y a des spécialistes très connus des états de conscience altérés (et comas). Je ne peux que vous conseiller l'ouvrage de Steven Laureys "Un si brillant cerveau" chez Odile Jacob.

    RépondreSupprimer
  14. je dois avoir ton mail quelque part mais je ne le retrouve pas
    un petit message pour te dire que je pense à toi qui manifestement est un peu dans les difficultés, je suis passée par là alors je t'adresse ce message de sympathie et de courage

    RépondreSupprimer
  15. Je te souhaite un été rempli de douceurs Claudine.

    RépondreSupprimer
  16. Trois mois de silence, c'est trop long pour ne pas m'inquiéter de toi, Claudialucia. Un petit salut amical en passant.

    RépondreSupprimer
  17. Merci à toutes pour tous vos messages de sympathie. j'ai eu effectivement des moments difficiles et l'envie n'y était plus mais j'espère bien pouvoir me remettre à mon blog et venir à nouveau vous lire. Nos échanges m'ont manqué.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.