dimanche 12 avril 2009

Espagne et Littérature : A Saint Jacques de Compostelle avec Cees Nooteboom


femme-adultere-portail-roman.1239544798.jpg
Portail sud de la cathédrale de Saint jacques de Compostelle (détail)
La femme adultère

Avant d'y arriver (en voiture et non comme pèlerin) j'avais déjà visité Saint Jacques de Compostelle avec Cees Nooteboom dans son Labyrinthe du pèlerin, Mes chemins de Compostelle...
Sur l'immense praza do Obradoiro (l'oeuvre d'or), qui doit son nom à la façade baroque de la cathédrale se dressent non seulement la  cathédrale, romane à l'origine, mais aussi l'hôtel des Rois catholiques, ancien hôpital royal fondé par Isabelle et Ferdinand, le palais de Raxoy, néo-classique, devenu hôtel de ville, l'Ayuntamiento,  et le collège San Jeronimo, actuel siège du rectorat...
Cette place, Cees Nooteboom au cours de ses nombreux voyages l'a souvent visitée :

La vue est toujours belle. Neige, nuit, grêle, verglas, lune, pluie, brouillard, tempête, soleil, tous les éléments peuvent jouer à leur gré avec cette plaza del  Obradoiro, ils changent les gestes, les attitudes, la démarche des gens selon la morsure de leur froid ou de leur chaleur, leurs coups de fouet ou le voile dont ils les enveloppent, leur lumière ou leurs ténèbres; ils vident ou remplissent la place, créant un dessin sans cesse changeant, dont vous faites partie dès que vous mettez le pied sur ce rectangle, tout comme les sculptures dansantes qui se dressent sur le ciel à l'ouest; vous devenez un élément mobile dans une oeuvre d'art dont le plan fut conçu par un autre.

Le pèlerin qui arrive au bout du voyage à Saint Jacques de Compostelle obtient un diplôme pour loger à l'Hostal de los Reyes Catolicos :

porte-rois-catholiques.1239544273.jpg


detail-parador.1239544166.jpg        Hôtel des Rois catholiques (détail)    detil-hotel-des-rois-catho.1239544223.jpg

Hôtel des Rois catholiques (détail)

Celui qui y descend a l'impression de devoir interpréter à lui tout seul le drame d'une famille royale, ou se croit obligé pour le moins de prendre un air aristocratique pour sortir par le portail plateresque; gothique, Renaissance, baroque, tous conflue dans cet édifice(...) Une fois qu'ils l'ont dépassé, ils se trouvent devant l'une des plus belles places du monde. Dans leur dos les troublantes richesses de leur "auberge" temporaire...

place-de-saint-jacques-1.1239544083.jpg


A droite  le palacio de Rayoy, classique et sévère













De l'autre côté de la façade vide pavée, l'archaïque colegio de San Jeronimo, vaste aire de granit entre joyaux de granit..

dscn1435.1239546792.JPG detail-place-de-la-cathedrale-rectorat.1239544830.jpg

La cathédrale : Bien que les énormes grilles de la cathédrale fussent fermées, je savais ce qu'il y avit à voir là-haut, derrière les portes également fermées et les façades baroques s'envolant vers le ciel, je savais qu'à l'intérieur, on traversait une grotte pleine de sculptures et que, parmi toutes ces figures de granit rose, il en était une que je verrai la première après avoir posé ma main dans la main absente, c'était celle de Daniel souriant, parce que de ce sourire presque idiot on croirait voir s'ouvir une ère nouvelle.

cathedrale-de-santiago-de-compostelle.1239544663.jpgle portail de la façade Est est baroque,


























Le portail Sud est roman

dscn1452.1239544467.jpg

Dans la lumière blafarde j'avais contemplé les sculptures du portail sud. Dieu créait toujours un Adam au visage grave, le roi David tenait toujours son archet sur les cordes de sa harpe qui ressemblait à un luth. Pas un seul des plis de son manteau royal n'était déplacé, du cou à ses chevilles, ils retombaient, telles des vaguelettes se pourchassant vers les étroits pieds croisés. Le Christ avec sa couronne médiévale et les yeux aveugles d'un Dieu grec, la femme adultère  à la tête trop grosse, aux cheveux de Gorgone, aux petits seins ronds, et la contradiction avec la tête de mort sur son giron, tous étaient au rendez-vous et attendaient - moi avec eux - que le roi se mît à jouer de la harpe dans une autre vie, un autre millénaire, plus tard, un jour, quand le monde n'aura toujours pas disparu et que nous reviendrons sous la forme de quelqu'un que nous ne reconnaîtrons pas nous-mêmes.

dscn1451.1239544625.jpg portail roman (détails)

porte-romane-jacques.1239544444.jpg



























Adam et Eve
dscn1447.1239546868.JPG

Le roi David

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.