dimanche 6 décembre 2015

Simenon : Maigret, Lognon et les gangsters



Résumé éditeur
Surnommé l'inspecteur Malgracieux à cause de son humeur et de son aspect sinistre, Lognon se croit sans cesse persécuté : il est convaincu qu'une vaste conspiration nuit à son avancement. Or, voici que se présente l'affaire de sa vie : une nuit, un corps est jeté d'une voiture sur la chaussée ; aussitôt arrive une autre voiture, dont le conducteur enlève le corps. Lognon qui a assisté à la scène décide d'agir sans en référer à ses chefs, mais bientôt sa femme reçoit la visite d'inquiétants personnages parlant anglais. Effrayé, Lognon raconte tout à Maigret, lequel prend l'affaire en main d'autant que le jour même, Lognon est attaqué, et se retrouve à l'hôpital, sérieusement blessé.
Adapté pour le cinéma en 1963, sous le titre Maigret voit rouge par Gilles Grangier, avec Jean Gabin (Commissaire Maigret), Françoise Fabian (Lilli), Michel Constantin (Tony Cicero), Marcel Bozzuffi (l'inspecteur Torrence), Paulette Dubost (Mme Robert, la patronne de l'hôtel) et pour la télévision en 1977, dans une réalisation de Jean Kerchbron, avec Jean Richard (Commissaire Maigret).


On ne peut pas aller passer quelques jours à Bruxelles sans chercher un titre d’un auteur belge pour l’énigme du samedi!  Et quand la télévision vous donne un film des années 60  Maigret voit rouge de Gilles Grangier avec Jean Gabin dans le rôle du commissaire Maigret alors, noblesse oblige, ce sera Simenon.…
Le roman qui a servi à l’adaptation porte un titre différent : Maigret, Lognon et les gangsters. Il s’agit de gangsters américains, Simenon écrivant l’histoire alors qu’il séjourne aux Etats-Unis. Si Maigret voit rouge dans le film, comme dans le roman d’ailleurs, c’est que le responsable du FBI de même qu’un malfrat parisien lui conseillent de laisser tomber l’affaire. Du moment qu’il s’agit de bandits américains (tellement supérieurs aux français!), la police française n’est pas à la hauteur (tellement inférieure à la police américaine!). Maigret va avoir à coeur de prouver que la police française même avec ses méthodes moins modernes d’investigation n’a rien à envier à la police américaine.
Dans le roman, l’inspecteur Lognon est au centre de l’histoire, c’est pourquoi il apparaît dans le titre du roman. Sa femme que les gangsters menacent à son domicile est aussi présente. Dans le film, il n’en est rien. Celui-ci est fait sur mesure pour Jean Gabin et l’on peut dire que Lognon n’y tient qu’une place mineure et sans grand intérêt. L’intrigue du roman est aussi plus logique que celle du film.


Réponse à l'énigme 119

Bravo à tous ceux qui ont trouvé la réponse : Aifelle, Asphodèle, Dasola, Eeguab, Keisha,Valentyne et merci aussi à tous ceux, moins chanceux, qui n'ont pas trouvé mais ont participé.

Le livre : Simenon Maigret, Lognon et les gangsters

Le film : Grangier Maigret voit rouge

5 commentaires:

  1. J'avais bien sûr reconnu Maigret, mais savoir lequel... ;-)
    Ton jeu m'a appris une chose: je sais toujours si j'ai déjà lu ton extrait, même s'il y a très longtemps de cela et même quand si je ne parviens pas à retrouver le titre. Ce qui prouverait que tout ce qu'on lit reste bien là, quelque part dans notre mémoire...

    RépondreSupprimer
  2. Comme Siblline j'avais bien reconnu Maigret sans être capable de choisir lequel

    RépondreSupprimer
  3. C'est un Maigret atypique non ? J'aime bien un maigret de temps en temps, en revanche, je naime pas la série...

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.