mardi 1 décembre 2015

Yasmine Surovec : Olive le chat ou Comment j'ai adopté mon humain



Ma petite fille voulait un chat! Son papa a dit non, pensant à un caprice, et il a résisté héroïquement pendant trois mois! Et puis la semaine dernière, feu vert! Nous courons chercher le chat  au refuge de l’Ecole du chat à Arles. Léonie repère un tout petit chaton gris aux beaux yeux qu'elle veut absolument adopter.. Mais impossible de l’attraper, il est trop craintif. Alors que nous nous demandons ce que nous allons faire (Léonie est très déçue)  arrive une petite chatte noire aux yeux d’or qui  fait le siège de Nini et de sa maman, déployant tout son charme, avec ses tendres rrrrrh, ses caresses, son regard attendrissant de chat Potté, étendant même son entreprise de séduction à la grand mère, moi en l’occurence!

Le chat Potté

Manifestement elle avait choisi son humaine, elle a pénétré dans le panier de transport sans une hésitation, est arrivée dans sa nouvelle maison et en a pris immédiatement possession puis s’est installée chez elle! Depuis, elle mène tout son monde par le bout du nez (même le papa) et comme tout le monde adore les câlins, félin et humains, c’est le grand amour entre Pelote et la petite maîtresse qu’elle a adoptée et tout le reste de la famille.


Pelote au refuge du chat à Arles




Or voilà qu’en cherchant un livre sur les chats pour l’offrir à Léonie à la Noël (mais chut, c'est un secret!), je trouve ce titre :  Olive le Chat ou comment j’ai adopté mon humain de Yasmine Surovec aux éditions Gallimard jeunesse.
Et bien je vous assure que ce petit livre décrit une situation criante de vérité, celle que nous avons vécue!  Je crois reconnaître Pelote! On devine que l'auteure est une amoureuse des chats et les connaît bien!

Mais parfois c'est triste d'être seul!

Ce récit  raconte comment Olive, chat indépendant, refuse de « prendre un humain » comme l’ont fait ses amis la chatte, le chien et la souris, car « l’humain parfait n’existe pas »! Oui, mais voilà qu’une petite fille et sa maman aménagent dans le quartier. Olive,« admirez le travail! », va exercer son charme pour obtenir de la nourriture puis peu à peu il va s’attacher à la fillette et bientôt, malgré ses réticences, il va l’adopter. Il est vrai, qu’avant d’en arriver à cette extrémité, il donne, au passage, une leçon magistrale : « Comment dresser son humain? ».




Olive le chat est un petit délice d’humour. Le changement du point de vue, l’adoption vue par l’animal et non par l’humain, est très réussie! Le texte simple est aéré par des dessins en noir et blanc très sympas, de style BD avec des phylactères, où l’on voit un petit Olive craquant faire ses « gros yeux de minou » et montrer son « petit bidon » irrésistible. L’histoire pleine de tendresse aborde d’une manière détournée et originale, puisque c’est le chat qui parle, le thème de la responsabilité qu’entraîne une adoption, ce qu’il faut faire pour rendre son chat heureux (ou son humain) et pour que le bonheur soit partagé. Un très joli livre à conseiller à tous les petits amoureux des chats mais pas seulement!

Personne ne peut résister au "petit bidon" d' Olive...

... ni à ses yeux de "gros minou"


Les humains sont bizarres; parfois on leur offre des cadeaux et ils ne sont pas contents!

Le livre s’adresse à des enfants de 6-9 ans mais à mon avis, il est peut-être un peu trop facile à la lecture pour les 9 ans, par contre il me semble qu'il est idéal pour un enfant en apprentissage de lecture à 6 ans et je pense qu'il peut être lu aussi aux plus petits à partir de 4 ans. Je vous en dirai plus quand je l'aurai lu à Léonie (5ans).

16 commentaires:

  1. "Un très joli livre à conseiller à tous les petits amoureux des chats mais pas seulement!"
    Je ne me sens pas encore prête à en adopter un, me contentant de les approcher chez les autres... :-) et de recommander ce livre si besoin est.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le livre peut être recommandé même sans adopter!! C'est une jolie histoire sur les animaux qui devraient plaire à tous les enfants.

      Supprimer
  2. Pelote a des yeux magnifiques ! J'ai hâte de savoir ce que Léonie va penser du livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai! les chats noirs ont souvent de beaux yeux dorés. J'en ai eu deux! Moi aussi j'ai hâte. Je pense que cela va lui plaire même si l'éditeur cible des enfants plus âgés.

      Supprimer
  3. Pn attend l'avis de léonie;
    Pour moi, je suis très tentée, tu penses bien; j'ai été adoptée, c'est clair, par mes deux félins. Vous avez bien fait d'aller en refuge!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, en refuge, au moins, on sait que l'on prend des chats qui en ont besoin et qui ne trouveront peut-être pas preneur. Et comme Pelote est en mal d'affection et qu'elle adore se faire câliner, c'est le chat idéal pour une première expérience. Quant au livre, il m'a beaucoup amusée!

      Supprimer
  4. Un titre à noter - mais osera-t-on l'offrir à une petite fille à qui ses parents refusent un chat jusqu'à présent ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là, c'est plus délicat; cela risque de retourner le couteau dans la plaie. A moins que les parents soient prêts à craquer et veuillent responsabiliser l'enfant avant de se décider à l'adoption. Dans ce cas, c'est le livre idéal.

      Supprimer
  5. Et voici une nouvelle adepte du pouvoir félin, Autrefois une de mes amies m'avait raconté que les chats pensaient que le monde était fait pour eux et que les humains en n'étaient que les serviteurs dévoués. Vous allez me faire craquer mais je tiens bon j'aime trop voyager!

    RépondreSupprimer
  6. Tu as raison! Vous voyagez trop pour avoir un chat! Mais ma petite fille est très craintive et a peur des animaux! C'est donc une belle expérience pour elle, elle apprend à ne plus avoir peur, à aimer les animaux et à se responsabiliser car c'est elle qui lui donne à manger et à changer sa litière, de plus la maman adore les chats; et ils ont déjà décidé qu'ils la confieraient aux grands-parents pendant leur voyage! (malgré les grandes protestations de Wens!).

    RépondreSupprimer
  7. Ce livre a l'air plein de vérité ! Je me souviens encore des cadeaux rapportés gentiment par nos deux minettes successives. La première était aussi noire que Pelote... Pour le moment, nous n'en reprenons pas, mais nous pourrions craquer un jour et nous faire adopter ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr, tu craqueras un jour! Mais si tu veux être adoptée, il faut accepter d'être dressée!

      Supprimer
  8. Ravie par la belle histoire de Léonie adoptée par Pelote.
    Le livre va sûrement lui plaire.
    Quant aux grands-parents gardiens des chats de leurs enfants et petits-enfants, on connait la chanson vu qu'on ne part jamais en plein été, c'est nous qui nous y collons ;-))

    RépondreSupprimer
  9. Ah! ces grands -parents martyrs! Enfin, on ne se plaint pas trop! et même en confidence je suis ravie . Comme je vis en appartement je n'ai pas voulu avoir de chat mais je les aime!

    RépondreSupprimer
  10. Tout à fait pour ma voisine qui habite chez ses chats

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils la laissent entrer chez eux volontiers, j'espère!

      Supprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.