mercredi 7 février 2018

Promenade au Palais des papes d'Avignon


Le palais des Papes est le plus grand palais gothique du Moyen-âge. Pendant tout le XIV siècle il a été la résidence des papes.
Il y eut six conclaves dans le palais : Benoît XII, en 1335 ; Clément VI, en 1342 ; Innocent VI, en 1352 ; Urbain V, en 1362 ; Grégoire XI en 1370, et Benoît XIII en 1394.
Palais des papes
La tour de Campane du vieux Palais et la tour de la basilique des Doms

Le petit Palais cardinalice

L'hôtel des Monnaies

Le palais des Papes est la réunion de deux édifices imbriqués l'un dans l'autre  : le vieux palais que Benoit XII fit construire sur le rocher des Doms, à la place du palais épiscopal où avait vécu le pape Jean XXII et le Palais neuf de Clément VI caractéristique du gothique international.
Si le palais de Benoît XII a tout d'une forteresse, riche mais austère, en conformité avec la vocation religieuse du pape, celui de Clément VI devient le centre d'une cour brillante où le souverain pontife qui attirait à lui intellectuels et artistes, menait une vie fastueuse annonçant les cours princières de la Renaissance.



La porte Champeaux

Les tours surplombant la porte Champeaux

La cour d'Honneur avec le puits au centre

La première cour est celle du palais neuf. C'est la Cour d'Honneur du festival de théâtre d'Avignon. Au milieu le puits et une cavité, là où est montée la scène.


Festival d'Avignon La cour d'Honneur

Le cloître Benoît XII

Le cloître Benoît XII vu de la galerie haute
Maintenant la visite du palais se fait avec l'histopad qui permet de voir sur écran la reconstitution des salles telles qu'elles étaient au Moyen-âge.



Le week end du 3 Février nous avons donc amené, mon mari et moi, notre petite fille au palais des Papes d'Avignon. Si elle s'est souvent promenée sur la place du Palais encadrée par le palais des Papes, la cathédrale des Doms, le petit palais cardinalice et l'hôtel des monnaies, elle n'avait jamais vu l'intérieur.



Et ce qui était génial, c'est que l'histopad offrait une chasse au trésor : le grand père et la petite fille se sont régalés.


Le consistoire

Le consistoire, au rez de chaussée, est une immense salle attenante à la salle de Jésus qui s'ouvre sur le cloître Benoit XII.

Le consistoire

La salle de Jésus où se trouvait aussi la grande trésorerie  servait de vestibule aux cardinaux qui attendaient le pape pour se rendre au consistoire. C'est dans cette salle que le pape recevait les hauts dignitaires de l'église, les souverains, les ambassadeurs qui avaient demandé audience. C'est là qu'il accueillit la Reine Jeanne à qui il acheta la ville d'Avignon.
La chambre du camérier, le plus haut prélat après le pape, est toute proche.

De là, on peut parvenir à la tour des Chapelles qui abrite la chapelle Saint Jean et la chapelle Saint Martial décorées de fresques récemment restaurées, chefs d'oeuvre du moyen-âge du peintre italien Matteo Giovanetti.

La chapelle Saint Martial 

Fresques de la chapelle Saint Martial Matteo Giovanetti

Fresques de la chapelle Saint Martial Matteo Giovanetti (XIV siècle)

Fresques de la chapelle Saint Martial Matteo Giovanetti

Fresques de la chapelle Saint Martial Matteo Giovanetti

 Le Grand Tinel


Le grand Tinel ou la salle des festins


A l'étage, juste au-dessus du consistoire, le grand tinel dans le Vieux Palais est une immense salle de 48 m couronnée d'une voûte romane. On y servait de grands repas lors des fêtes religieuses et des promotions de cardinaux. Le pape se retirait ensuite dans la salle des parements pour y déguster les desserts : dragées, fruits confits...  C'est dans cette salle que les cardinaux qui allaient être promus revêtaient le parement, symbole de leur dignité : l'anneau et le chapeau.

La salle des parements

Salle des parements

Salle des parements

La Cuisine

L'immense cheminée des cuisines



 La chambre du pape et son cabinet d'étude

La chambre du pape

Nous sommes passés du vieux palais au palais neuf  dans la chambre du pape Clément VI. Cette dernière et son cabinet de travail sont ornés de fresques (1344) attribuées au peintre Matteo Giovanetti, comme celles de la chapelle Saint Martial et Saint Jean. Les autres peintures du tinel et du consistoire ont disparu. Il est interdit de les photographier mais elles sont d'une grande beauté, aussi voici quelques images prises sur les sites de voyage.

La chambre du pape Clément VI

Fresque de la chambre du pape (détail)
De la chambre du pape on accède à son studium orné de fresques évoquant la pêche ou la chasse, d'où son nom de chambre du Cerf.


Fresque de la chambre du cerf

Fresque de la chambre du cerf

La sacristie et la grande chapelle


La sacristie  (reproduction de gisants)

Le portement de croix dans la sacristie (moulage du retable de Francesco Laurana)

La grande chapelle clémentine, gothique, dans le Palais Neuf

La grande chapelle gothique dans le Palais Neuf

La grande chapelle gothique dans le Palais Neuf
 
Dans la loggia, la fenêtre de l'Indulgence,  d'où le pape lançait des aumônes (détail)




La grande chapelle

Une exposition de photographies du début du XX siècle

La grande chapelle : exposition
Après la révolution le palais devint une caserne et servit aussi de prison. Il était alors passablement délabré et l'occupation par des régiments n'améliora pas son état, fenêtres et statues brisées, tourelles de la façade rasées, ouvertures percées, dégradation des murs, détritus. Les troupes quittèrent le palais en 1906. Commencèrent alors des travaux de restauration qui n'ont jamais cessé depuis !

Etat du palais au début du XXème siècle

Déménagement du palais (1906)

Et pour finir, une photo amusante :  celle de l'éléphant de Miquel Barcelo lors de l'exposition des oeuvres de l'artiste au grand palais : Terramare(2010)













20 commentaires:

  1. De bons souvenirs! Merci pour cette visite commentée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu étais venue, je crois, quand la chapelle Saint Martial était en restauration et fermée au public.

      Supprimer
  2. Voilà qui me rappelle une certaine visite, un jour de grosse chaleur (enfin pour une normande !!).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, grosse chaleur ... Ce n'était pas le mois de Juillet, non ? Et le palais des Papes n'avait pas encore d'histopad et je me demande si la chapelle était ouverte.

      Supprimer
    2. C'était fin juin et cette année-là, il faisait déjà très chaud. Je ne pense pas que la chapelle était ouverte, la photo ne m'évoque rien.

      Supprimer
    3. En fait, elle a été ouverte au public en 2016.

      Supprimer
  3. La deuxième Rome, quelle visite!
    J'ai d'abord admiré le Vieux Palais que je ne trouvais pas si austère que cela, du moins en regardant tes photos mais en regardant celles du Nouveau Palais, les appartements privés surtout! Extraordinaire!
    Cela a l'air d'être bien organisé, il faut donc compter une bonne matinée si je comprends bien pour bien s'imprégner du tout sans se presser, puis passer à l'extérieur.
    Je ne m'étais jamais penchée sur les détails. Merci pour ce reportage, il ne me reste plus qu'à y aller.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le vieux palais ne manque pas de richesse et de beauté mais mais ce n'est pas encore l'apogée du gothique et le pape Benoît XII n'a pas le goût de l'apparat comme Clément VI.

      Supprimer
  4. oh, merci! c'est passionnant! Et tellement bien illustré.

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir Claudialucia, merci pour cette visite photographique d'Avignon. J'y suis allée une fois, il y a des années. Une ville à visiter en dehors du festival, je pense. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En dehors du festival si tu crains la foule sauf si tu aimes le théâtre ! Moi, c'est le moment que je préfère ! Mais attention à la chaleur en juillet, août !

      Supprimer
  6. Formidable visite illustrée, merci. Il me semble que je suis loin d'avoir tout vu lorsque j'y suis allée, il y a des années. Je me souviens très bien des superbes peintures de la chambre du pape avec les oiseaux, les feuillages. "Histopad", un mot du XXIe siècle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un mot ou un mal du siècle ? Je sais que cette manière de visiter a beaucoup de détracteurs. Mais je pense que c'est une belle manière d'initier le jeune visiteur au Moyen-âge.

      Supprimer
  7. Belles photos :-). Tu donnes envie de visiter cet endroit et j'espère que j'en aurai l'occasion un jour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je l'espère; ce n'est pas si loin de chez toi.

      Supprimer
  8. Ah les peintures de Giovanetti ! Et ce carrelage ! Je suis amoureuse de ces pavés je crois, ils sont magnifiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces pavés sont, en effet, magnifiques ! Et les fresques donc ! Cela fait du bien de les revoir, elles ont été longtemps en restauration.

      Supprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.