mercredi 26 septembre 2018

Voyage dans le sud-ouest de la France (1) : L'abbaye de Moissac

Moissac cloître chapiteau

Une petite escapade le temps d'un week end dans le sud-ouest, au début septembre, m'a amenée à découvrir (ou à revoir ) quelques merveilles que je partage avec vous :

L'abbaye de Moissac

Cloître de l'abbaye de Moissac

L'abbaye de Moissac (Tarn et Garonne) fondée au VII siècle a connu la prospérité au XII siècle après avoir été rattachée à l'abbaye de Cluny par Saint-Odilon, époque où elle étend son influence jusqu'en Catalogne. Si elle a eu des moments tragiques dans son histoire, notamment avec la révolution où elle fut saccagée et pillée, c'est au XIX siècle qu'elle faillit disparaître pour permettre la construction du chemin de fer. Le tracé devait passer dans le cloître. Sauvée par le Service des Monuments Historiques et restaurée par Viollet-le-Duc, l'abbaye ne put éviter le sacrifice des cuisines et du grand réfectoire des moines, ce qui fait que l'abbaye est à l'heure actuelle coupée en deux par la voie ferrée !  Ce XIX siècle est redoutable pour le Moyen-âge. A Avignon, c'est Prosper Mérimée, directeur du service des Monuments historiques, qui a évité la perte de ses remparts à la ville pour les mêmes raisons ! Décidément l'art et l'économie ne font pas bon ménage.


 Et voilà la merveille qui fut à deux doigts de disparaître, le cloître de la fin du XI siècle, alliance de marbres blanc, gris et rose, dentelle et élégance des arcades et des colonnes, richesse de la sculpture des chapiteaux tous différents et qui présentent des scènes de l'ancien et du nouveau testament, des feuillages décoratifs, des animaux.






Moissac  le Cloître

L'église abbatiale de Saint Pierre de Moissac présente deux parties, une de l'époque romane, fortifiée, l'autre de l'époque gothique. On y entre par un magnifique portail dont le tympan sculpté vers 1130 présente le thème de l'apocalypse de Jean avec au centre le Christ entouré des quatre évangélistes  et de leur symbole et sur le reste du tympan,  les vingt quatre vieillards de l'Apocalypse. C'est un des plus beaux portails de l'art roman. Il se dresse sur la route de Saint Jacques de Compostelle.


Eglise abbatiale de Moissac : le portail roman

Portail de l'église abbatiale de Moissac : Tympan (détail)

Les péchés capitaux : la luxure en bas, l'avarice en haut

L'église abbatiale de Saint Pierre de Moissac : la nef

La nef de l'église abbatiale offre un surprise. Elle a été entièrement repeinte  dans le respect des motifs géométriques originels.  Le visiteur a l'impression qu'elle est recouverte d'une tapisserie !  On peut ainsi voir (et non plus imaginer) comment étaient les églises au moyen-âge, non pas la pierre nue mais parée de couleurs et de dessins éclatants.

L'église abbatiale de Saint Pierre de Moissac  Le choeur


Eglise abbatiale de Moissac : Mise au tombeau de 1485

Eglise abbatiale de Moissac : Mise au tombeau (détail)

Eglise abbatiale de Moissac : Mise au tombeau (détail)

Eglise abbatiale de Moissac : Fuite en Egypte du XV siècle

Nous sommes aussi allés à Montauban. Hélas ! le musée Ingres est fermé pour restauration mais nous avons vu la charmante Place Nationale avec ses arcades qui m'a rappelé les places des villes espagnoles. Promenade sous la pluie.



17 commentaires:

  1. Bonjour Claudialucia, je ne connais pas Moissac et son abbaye mais tes photos donnent envie d'y aller. Quant à Montauban, je voulais aussi aller visiter le musée Ingres (c'était en 2000 enttre 12het 14h) sur la route de mes vacances et à ces heures là, c'était fermé. Je me rappelle que j'avais été déçue. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une visite à ne pas manquer si tu passes par là ! Quant au musée Ingres il est en restauration donc fermé pour un bon bout de temps !

      Supprimer
  2. voilà bien longtemps que j'ai visité Moissac! Je garde un excellent souvenir du Sud-Ouest, les gens et leur cuisine :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et c'est vraiment un pays présentant des richesses architecturales multiples, de belles villes perchées sur leur colline. Je suis allée voir Cordes sur ciel et j'en parlerai bientôt.

      Supprimer
  3. Je suis allée deux fois à Moissac et j'y retournerai encore avec plaisir si j'en ai l'occasion.

    RépondreSupprimer
  4. Comme j'ame ces chapiteaux et ces cloîtres. Ils me rappellent notre voyage dans les Pyrénées orientales : Elne, Serrabone....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, j'en ai vu beaucoup et parfois je les confonds mais quelle beauté !

      Supprimer
  5. Les chapiteaux sont magnifiques ! Je l'ai déjà visité deux fois. Je vais deux ou trois fois à Moissac par an... Mais c'est un peu mort en dehors de l'été...

    RépondreSupprimer
  6. Jamais vu! Cette histoire de train me fait frémir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelles horreurs ne commet-on pas pour des raisons économiques ! Heureusement le cloître a été sauvé mais l'abbaye n'en est pas moins en deux parties!

      Supprimer
  7. Merci pour les gros plans de ces beaux chapiteaux, Claudialucia, et de la Mise au tombeau. Quelle chance que ce cloître ait été préservé !

    RépondreSupprimer
  8. De beaux souvenirs de ce lieu magnifique. Merci pour ce reportage.

    RépondreSupprimer
  9. Superbe visite ! Merci à toi. On frémit en effet en lisant que tout cela aurait pu disparaître devant le chemin de fer !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.