samedi 16 novembre 2013

Un livre/Un film : Enigme N° 75



Pour les nouveaux venus : De quoi s'agit-il?
 
Wens de En effeuillant le chrysanthème et moi-même, nous vous proposons, le 1er et le 3ème samedi du mois, un jeu sous forme d'énigme qui unit nos deux passions : La littérature et le cinéma! Il s'intitule : Un livre, Un film. Chez Wens vous devez trouver le film et le réalisateur, chez moi le livre et l'auteur. 


Chez Eeguab, le 2ème et 4ème samedi du mois vous trouverez l'énigme sur le film et le livre

Consignes :  Vous pouvez donner vos réponses par mail que vous trouverez dans mon profil : Qui êtes-vous? et  me laisser un mot dans les commentaires sans révéler la réponse pour m'avertir de votre participation. Le résultat de l'énigme et la proclamation des vainqueurs seront donnés le Dimanche.
Pendant les vacances, nous arrêtons le jeu Un livre/ Un film.  
Le samedi 23 Novembre l'énigme aura lieu chez Eeguab

Enigme 75
 
 Ce roman historique qui retrace un moment de l'histoire médiévale (XIIème siècle) de l'Angleterre est paru au début du XIX siècle. C'est le premier roman de cet auteur; il obtint un immense succès et eut une grande et durable influence sur la littérature française.
Une circonstance, qui tendait surtout à rehausser la tyrannie de la noblesse et à doubler les souffrances des classes inférieures, dérivait particulièrement de la conquête de Guillaume, duc de Normandie. Quatre générations s’étaient succédé et avaient été impuissantes à mélanger le sang hostile des Normands et des Anglo-Saxons et à réunir, par un langage commun et des intérêts mutuels, deux races ennemies, dont l’une éprouvait encore l’orgueil du triomphe, tandis que l’autre gémissait sous l’humiliation de la défaite.

Le pouvoir avait été complètement remis aux mains de la conquête normande, par l’événement de la bataille d’Hastings, et on l’avait appliqué, comme nous l’assure l’histoire, avec une main immodérée. Toute la race des princes et des seigneurs saxons était, à peu d’exceptions près, extirpée ou déshéritée, et le nombre de ceux qui possédaient des terres dans le pays de leurs ancêtres, comme protecteurs de la seconde classe ou des classes inférieures, était extrêmement restreint.


 

15 commentaires:

  1. Comme souvent, j'avais une petite idée chez toi, mais c'est par le film que j'ai vraiment trouvé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus facile, le film? Je pensais que c'était le contraire!

      Supprimer
  2. Bonjour Claudialucia, pour une fois, ce fut laborieux, mais ça y est, je pense avoir trouvé. Je n'ai lu aucun des romans de cet écrivain (pas trop tentée par ce genre). Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  3. De cet auteur, j' avais beaucoup aimé l' histoire du jeune genre "je descends la pomme" . Plus que le héros dont il est question ici...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas lu le genre "je descends la pomme"! Mais bravo pour ta perspicacité!

      Supprimer
  4. Le héros n'aurait-il pas donné son nom à une chanson particulièrement débile de Pierre Vassiliu ?
    Un roman que j'ai adoré en tous cas !

    RépondreSupprimer
  5. Tu m'as enduite d'erreur (!) en parlant du premier roman de l'auteur (trouvé tout de suite), car non, ce n'est pas le premier (et je l'ai lu, tiens). Heureusement Wens et les commentateurs m'ont aidée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai mea culpa!

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Oui, tu as raison, c'est vrai; je ne connaissais pas.

      Supprimer
  7. C'est Wens qui me dévoile l'énigme ! J'ai regardé ce film des centaines de fois.

    RépondreSupprimer
  8. Je viens de rentrer et je sèche ! Pierre Vassiliu ne m'aide pas^^ Tant pis, j'aurais la réponse demain.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.