vendredi 31 janvier 2014

Les plumes d'Asphodèle : Hommage à Andy Goldsworthy

Land Art : Andy Goldswothy



Le Land Art est la réponse en Europe au mouvement du Earth Art américain. Jugeant ce mouvement artistique assez agressif envers la nature qu'il défigure parfois, les artistes du Land Art décident d'utiliser les matériaux naturels trouvés sur place pour créer des oeuvres éphémères appelées à disparaître lentement au gré des saisons.

Né en 1956 en Angleterre, Andy Goldsworthy  est  devenu le chef de file incontesté du Land Art.
Goldsworthy travaille avec les matériaux les plus divers que lui offre la nature, sa source d'inspiration unique. Au cours de ses promenade,  il utilise des pierres, de la glace, de la neige, du sable, de l’argile,  de la mousse, des feuilles, du bois ou des fleurs. Seule la photographie permet de garder des traces de ses créations.

Hommage à Andy Goldsworthy

 

Andy Goldsworthy

Land art! tu lèves le voile brillant
De la nature, tu explores ses dessous
Falbalas. Tu nous grises du vin de sa vigne
Loin du visible
Tu traverses ses mondes inconnus,
Tu danses avec ses Fantômes .



Invisible, dans l'innocence de l'aube 
Etoile, fantaisie de lumière, dentelle,
Introuvable dans ton brouillard de cristal
Tu brilles, délicate, fragile, honnête
Et forte sur tes pattes de cristal 




Brindilles, toiles d'araignée, Nudité
Vraie dans votre vérité  insignifiante
L'eau du lagon reflète la psyché
Et votre armature de dentelle
semble être celle d'étoiles déchues 
 



Cercles de glace, grandes bouées de blancheur
 élevées loin des ombres de la cité
Vous vous dressez, Diaphanes,
dans un paysage de Vapeur
lumière qui peu à peu s'éteint...



Atelier d'écriture d'Asphodèle : les mots imposés étaient :

Invisible, fantôme, innocence, introuvable, voile, dentelle, brouillard, psyché, honnête, insignifiant, dessous, eau, politique, nudité, diaphane, visible, cristal,  lumière, lagon, briller, vérité, fantaisie, traverser, vagabonder, vapeur, vin.




40 commentaires:

  1. je ne connaissais pas cet artiste.
    Quelle virtuosité : nous faire connaître un mouvement artistique, écrire un poème sur une liste imposée! à propos politique faisait vraiment figure d'intrus!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je n'ai pas pu l'employer et j'ai même oublié de noter "blog" qui était dans la liste! En fait j'ai fais une impasse sur deux mots.

      Supprimer
  2. Bel hommage ! c'est un artiste que j'aime beaucoup, je rêverais de voir une de ses œuvres dans la nature.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi! C'est beau que ces oeuvres soient éphémères parce qu'elles respectent la nature et sont en harmonie avec elle mais.. c'est frustrant!

      Supprimer
    2. Je partage aussi ce désir de découvrir ses œuvres au détour de ma route. Merci pour tes mots associés aux images.

      Supprimer
    3. J'ai vu un parc au Québec où il y avait toutes sortes d'oeuvres comme celles-là; il y en a aussi dans le Limousin au lac de Vassivière et je suppose dans bien d'autres endroits que je ne connais pas!

      Supprimer
  3. Une bien belle invite en poésie à découvrir le Land Art. Et ces oeuvres mandalas ont une part de mystère magnifique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui du mystère et une grâce en même temps extraordinaires. On dirait des objets venus d'une autre planète!

      Supprimer
  4. un vrai régal à lire et à regarder

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Goldworthy même si je n'ai jamais vu ses oeuvres en "vrai" est un de mes artistes préférés.

      Supprimer
  5. Wow ! Je reste toujours sans voix devant tes poèmes.

    RépondreSupprimer
  6. Ce qui est bien quand je viens ici c'est que je découvre toujours de nouvelles choses sur l'art sous toutes ses formes. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme j'aime beaucoup l'art, j'ai décidé (quand les mots s'y prêtent) d'allier l'art et l'écriture. (enfin si j'y parviens!)

      Supprimer
  7. Je connaissais vaguement le Land Art mais sans nom d'artiste précisément ! Tu me fais découvrir des univers fantastique et la mise en poésie rend magiques ces oeuvres superbes ! C'est une ode à la Nature dans ce qu'elle a de plus vrai, comme les saisons qui sont faites de bonheurs éphémères elles aussi ! Magnifique Claudia !
    P.S. : Jacou t'avait laissé un comm élogieux dans les commentaires des résultats de la collecte, elle n'a pas du pouvoir le laisser ici !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à Jacou et à toi; j'attends demain, jour où je suis libre pour aller vous lire tous!

      Supprimer
  8. Je ne connais pas mais je dois que cela me parle bien j'aime !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu des oeuvres du Land art (pas celles de Goldsworthy). Quand elles sont réussies, il a toujours beaucoup de poésie en elles.

      Supprimer
  9. Je ne connaissais pas du tout et je te remercie vraiment pour cette superbe découverte... Quelle belle idée cette conjugaison entre l'art et les merveilles dont la nature nous couvre... C'est un total respect pour elle et c'est magnifique... Et que ce soit éphémère est encore plus intéressant... C'est une parfaite réfèrence à la vie, éphémère elle aussi... En tout cas tu lui fais un très bel hommage avec tes mots, vraiment bien choisis :0) Bravo Claudia Lucia, c'est un vrai trésor que tu m'a découvrir là... Je vais m'y intéresser de très près ;0)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours un peu triste, malgré tout ce qui est éphémère! mais tu as raison c'est un hommage à la nature et à la vie.

      Supprimer
  10. Quelle bonne idée de nous faire partager ces œuvres éphémères. Je suis ravie de les avoir découvertes. Ta poésie se marie très bien à ces images féériques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Ce n'est pas la première fois que je parle de peintres et j'ai bien envie de continuer ainsi.

      Supprimer
  11. J'aime particulièrement les œuvres en glace...c'est d'une poésie cosmique absolument admirable.merci pour cette belle et instructive participation. C'est ce que j'aime dans cet atelier d'écriture: la profusion d'ouvertures possibles...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les textes ont toujours beaucoup de diversité et c'est ce qui est très agréable.

      Supprimer
  12. C'est un texte très intelligent que tu proposes car tu instruis également la lectrice de cette forme d'art avec des images superbes et impressionnantes : un article complet, quoi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Très heureuse que tu aies aimé Goldsworhty. Son oeuvre est si poétique!

      Supprimer
  13. Comme c'est beau
    mon passage préféré :
    "Etoile, fantaisie de lumière, dentelle,
    Introuvable dans ton brouillard de cristal
    Tu brilles, délicate, fragile, honnête
    Et forte sur tes pattes de cristal "

    Merci pour la découverte de cet artiste ;-)

    RépondreSupprimer
  14. J'adore Goldsworthy ! Merci pour les belles photos et les jolis textes.

    RépondreSupprimer
  15. Je trouve ces oeuvres éphémères fantastiques, puisque c'est fait à partir de matériaux naturels et glanés sur place, je ne vois pas comment cela peut gâcher la nature...et au passage bravo pour avoir casé les mots en si peu de texte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement le land art ne gâche pas la nature puisque les oeuvres disparaissent peu à peu. C'est le Earth art qui est jugé trop agressif par le land art parce que les artistes utilisent des machines pour transformer le paysage, creuser des sillons, tailler dans la pierre et créer des oeuvres pérennes.

      Supprimer
  16. Oh, c'est tellement rare de lire de la poésie lors des plumes ! Ça fait plaisir et ton morceau est vraiment lumineux. Un bel hommage au land art (que j'adore!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai, la poésie est plus rare dans les Plumes! Ah! Toi aussi tu aimes le land art!

      Supprimer
  17. Profiter des plumes pour lever le voile sur un artiste est une superbe idée .

    RépondreSupprimer
  18. Je connaissais le Land Art mais grâce à toi je découvre qu'il y avait un Earth Art en amont.
    Parmi tes vers, je souligne mes passages préférés : 'tes pattes de cristal", "Et votre armature de dentelle semble être celle d'étoiles déchues", "grandes bouées de blancheur".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton passage! Oui, en fait la différence n'est pas très nette sauf qu'il arrive que le Earth Art peut transformer (voire changer définitivement)le paysage alors que le land art, non!

      Supprimer
  19. Hello Claudialucia
    C'est pour moi chaque fois un petit bonheur de découvrir ta participation aux Plumes.
    Loin de l'actualité du moment, tu chemines dans l'Art et tu nous apprends toujours quelque chose et tu nous fais découvrir des artistes et leurs oeuvres originales et souvent inconnues pour moi.
    Je connaissais le Street Art pratiqué à Lyon et que je traque avec amusement, mais pas le Land Art et cet artiste. La Nature est un champ infini de découvertes et ce qui est excitant c'est ce côté éphémère. C'est vrai que c'est frustrant aussi, il ne reste qu'un souvenir ou si le hasard s'en mêle, une photographie.
    Ton texte-poème est une vraie dentelle aussi.
    Bonne semaine et bises de Lyon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup chez toi aussi quand tu nous parles du Street Art de Lyon. C'est aussi un art qui me parle beaucoup.

      Supprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.