mercredi 23 septembre 2015

Moscou : La maison-musée de Léon Tolstoï et L'église Saint Nicolas des Tisserands

Léon Tolstoï de Ilia Répine  peint en 1887 musée des Beaux Arts Pouchkine Moscou
Léon Tolstoï de Ilia Répine musée des Beaux Arts Pouchkine Moscou
Léon Tolstoï a habité durant les années 1882-1901, dans la rue qui porte son nom aujourd'hui, une isba située près de l'église Saint Nicolas des Tisserands. Tolstoï, avant de se brouiller avec la religion, fréquentait cette église. Il reste seulement quelques-unes de ces maisons en bois où habitaient à l'époque les familles aisées de la ville. Celle de Léon Tostoï, entourée d'un grand parc, en est un beau spécimen. De plus, à l'intérieur sont conservés tous les meubles, les tableaux, les photographies, les souvenirs de la famille Tolstoï comme si elle y vivait toujours!

La maison des Tolstoï

La maison de Tolstoï, côté jardin

La maison Tolstoï : la salle à manger

 Moscou  La maison de Tolstoï  la chambre à coucher  des époux au mur le portairt de Sophie et de sa plus jeune fille
 La maison de Tolstoï : la chambre à coucher des époux
Dans la chambre à coucher, Sophie, l'épouse de Léon Tolstoï recevait ses amies. Le lit était caché par un paravent. Au mur, le tableau représente Sophie,  avec la plus jeune de ses filles. L 'oeuvre est  de  Tatiana, la fille aînée des Tolstoï.
Moscou La maison de Tolstoï : dans la chambre , les jouets  des plus jeunes.
La maison de Tolstoï : la chambre et les jouets des trois petits derniers.

A côté de la chambre des parents,  dormaient et jouaient trois petits derniers.

Moscou La maison de Tolstoï  : Nappe avec les autographes des mais des Tolstoï , signatures rebrodées par Tatiana
La maison de Tolstoï  : Nappe dans la chambre de Tatiana
Tatiana, la fille aînée des Tolstoï, était peintre. Dans sa chambre qui était l'une des plus grandes de la maison, elle recevait ses amis peintres, Ilia Répine, Nicolaï Ghé, Nicolaï Kasatkin, attirés par son caractère énergique et sa convivialité joyeuse. Elle était adorée des petits frères et soeurs dont elle s'occupait. C'est elle qui savait le mieux apaiser les tensions existant entre son père et sa mère. Sur cette nappe les visiteurs et la famille Tolstoï ont signé leur nom que Tatiana a rebrodé. Un témoignage de la vie sociale et intellectuelle de l'époque.

La maison de Tolstoï  Chambre de Tatiana : portraits
De nombreux portraits peints par Tatiana mais aussi au mur, des portraits d'elle exécutés par ses amis.

Moscou La maison de Tolstoï  Le salon où les Tolstoï recevaient leurs illustres amis.
La maison de Tolstoï  Le salon
Le salon ou Tolstoï recevait ses amis, Tchékhov, Gorki, Rachamaninov, Rimsky-Korsakov, Chaliapine, Répine, Pasternak...

Moscou La maison de Tolstoï La chambre de Marie, une des filels de Léon Tolstoï
La maison de Tolstoï La chambre de Marie
Marie la seconde fille de Tosltoï était la plus proche de son père et s'entendait bien avec lui sur le plan spirituel et intellectuel; Elle reprenait ses manuscrits,  s'occupait des papiers, écrivait les réponses à aux nombreux correspondants de son père.  A Iasnaïa Polinia, la propriété de Tolstoï à la campagne, c'est elle qui enseignait aux enfants des paysans. Le comte Léon Tolstoï était contre le servage et avait libéré ses serfs. Il leur avait même donné ses terres mais ceux-ci refusèrent en pensant que le barine voulait les voler.
 maison de Tolstoï La salle d'étude des enfants.
Les époux Tolstoï avaient 13 enfants dont cinq sont morts en bas âge. C'est beaucoup pour quelqu'un qui prônait l'abstinence car il considérait l'acte sexuel comme bestial et dangereux."La passion sexuelle est un mal terrible qu'il faut combattre et pas encourager comme nous le faisons." C'est la démonstration qu'il fait dans La sonate à Kreutzer, un roman qui fait preuve d'une misogynie à toute épreuve!  Sa femme, Sophie, lui a répondu en écrivant un livre qui s'intitule : A qui la faute? Je l'ai lu. Si  elle n'a pas le talent de son mari, elle ne manque pas, cependant, de répartie et son roman est tout à fait intéressant et intelligent. Voir mon billet ICI. Les époux ne s'entendaient pas et se sont déchirés cruellement jusqu'à la mort de l'écrivain qui n'a plus voulu revoir sa femme..

  Moscou La maison de Tolstoï .Le bureau de Léon Tolstoï
Moscou La maison de Tolstoï .Le bureau de Léon Tolstoï
 La maison de Tolstoï Le parc vu de l'intérieur

L'église Saint Nicolas des Tisserands

 L'église Saint Nicolas des Tisserands est un petit bijou, peut-être mon église préférée de Moscou et j'en ai visité pas mal. Une petite merveille que la corporation des Tisserands fit construire en 1679. Elle faisait partie de la paroisse de Léon Tolstoï, c'est pourquoi je vous la présente en même temps.

Moscou L'église Saint Nicolas des Tisserands l'ensemble
Moscou L'église Saint Nicolas des Tisserands
Moscou L'église Saint Nicolas des Tisserands la façade

Moscou L'église Saint Nicolas des Tisserands l'entrée

Moscou L'église Saint Nicolas des Tisserands les coupoles
Moscou L'église Saint Nicolas des Tisserands  le clocher

14 commentaires:

  1. C'est un bonheur de suivre tes billets sur la Russie ! Je n'irai sans doute jamais, mais les visites par procuration, c'est bien aussi :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aimerais bien que tu puisses le voir autrement que par procuration!

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Oui, j'ai été très intéressée par la présence de l'écrivain et de sa famille mais aussi par le style de vie que l'on avait au XIX siècle , tout au moins pour cette classe sociale.

      Supprimer
  3. Déjà revenus !
    Je vais suivre avec attention tes billets de votre voyage, ClaudiaLucia. Ils sont passionnants, comme ce Pays.
    Un vrai cours magistral d'Histoire.
    @ bientôt
    Portez-vous bien
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes partis de Moscou pour aller à Saint Pétetsbourg; Malgré tout le voyage a paru rapide!

      Supprimer
  4. ah quel plaisir, j'ai lu autour de TolstoÏ cet été et mes billets vont paraitre bientôt
    je viendrai peut être t'emprunter une photo :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu depuis tout ce que tu as lu et publié!

      Supprimer
  5. j'adore les visites des maisons-musées, même s'il n'y a pas toujours beaucoup à voir on se projette dans la vie de l'écrivain, on a l'impression qu'on le connaît plus intimement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on peut toujours imaginer mais dans le cas de la maison de Tolstoï, il y a beaucoup à voir car tout est resté en l'état.

      Supprimer
  6. Visiter l’univers de Tolstoï, quelle chance !
    J'apprends beaucoup de choses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, cette visite m'a beaucoup appris!

      Supprimer
  7. Pas de souvenir de cette nappe brodée, merci aussi pour les photos des portraits de Tatiana Tolstoï. Savez-vous qu'elle a écrit sur son père ? Sa petite-fille Marta a laissé un charmant commentaire quand j'en ai parlé sur mon blog (pour info). J'espère que vous êtes allée aussi à Yasnaya Polyana - ou que vous irez.
    Je n'ai pas vu St Nicolas des Tisserands, mais à voir vos photos, je comprends votre coup de cœur pour cette église si pittoresque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je ne savais pas qu'elle avait écrit sur son père et hélas! je n'ai pas eu le temps d'aller à Yasnaya Polyana Un mot de la petite fille Marta? Il faut que je vienne le lire dans ton blog!
      J'ai lu la réponse de Sophie Tolstoï à l'incroyable misogynie de son mari quand il a écrit La sonate à Kreutzer. Cela s'appelle A qui la faute? et c'est très intéressant.

      Supprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.